questions/réponses/suite

- " Grande question complèmentaire à celle ci-dessus que beaucoup se posent, à savoir si on continue les sous produits animaliers, est-ce que c'est incomparablement beaucoup mieux ou pas vraiment de les prendre d'origine biologique ? " 

Au risque de vous décevoir : pas tant que ça, comprenons-nous bien, je veux parler strictement au niveau des animaux, en tout cas pas tant qu'on pourrait le croire d'emblée, et largement même quand on va plus profond en amont des choses, ça ne résoud pas tout sur le plan de l'élevage autrement dit l' exploitation animale éhontée surtout quand c'est fait de manière industrielle, contrairement à l'agriculture auquel le bio est une vraie panacée, la production de nos ancêtres.Par rapport aux conditions d'élevage, on les connait que trop rarement, même avec la meilleure volonté de bien faire, faire au mieux, pour procéder correctement à ses achats en toute connaissance de cause, comme ça doit être normalement le plus possible le cas.Au final, sachons bien en dehors des idées quelque peu biaisées qu'on peut s'en faire de l'extérieur, que quelque soit le "mode de production" bio, "élevage en plein air" ou dans le pur conventionnel/chimique concentrationnaire, des élevages dits "intensifs" seules en vérité les conditions de vie des animaux changent un peu, pas tant qu'on croit à priori, ceux-ci devenant de vrais produits qui doivent être le plus rentables possibles..Même pour prendre un exemple, le second terme mal approprié que nous avons cité, dit de "plein air" ne veut pas dire non plus grand chose, à part tout au plus quelques heures de liberté pour les gallinacés (poules) et autres espèces exploitées, en dehors ceci dit en passant, de "l'image d'Epinal" tronquée des pubs, la finalité étant toujours, rappelons-le, malheureusement atrocement la même, et c'est peu dire ! Comme si ça suffisait pas, en plus dans les 3 cas , pour prendre un autre exemple, les vaches transformées à vie bien malgré elles en vraies "machines à laits" et mères porteuses à répétition, pour parler d'elles sont privées carrément de leurs petits dès les 1ers jours (quelle honte !) s'appelant mutuellement désespérément chacun de leur côté, séparés, jusqu'au bout, comme on le ferait à leur place ! Mettons-nous y justement pour bien comprendre, impossible de tenter de le faire autrement ! Ces derniers en plus pour couronner le tout et parfaire l'horreur qui n'a pas de limite, n'ont dans la majorité des cas, tout bonnement même pas droit à la vie avec un sort sans la moindre pitié même à leur jeune âge ! On oublie un peu facilement que pour renouveler son cycle de production laitière, la vache doit donner naissance, une fois par an, à un veau et que devient ce dernier mystérieusement disparu ?! Sans tomber dans le "pathos" il faut le savoir, peu de gens sont malheureusement pas conscients de ce vrai scandale, un de plus..Comment peut-on prétendre aimer les (ses) bêtes quand on les éléve dès la naissance avec un tel traitement sans compassion totalement et impardonnablement inadmissible quelque soient les circonstances ou arguments qu'on peut donner, sous le seul prétexte de rendement, n'est-ce pas la porte ouverte à tous les abus imaginables..Il faut vraiment être dépourvu même partiellement de coeur pour faire des choses pareilles, atteindre un tel niveau d'indifférence (même caché), de soit disant habitude, en un mot : de cruauté ! Celles-ci donnant par la force des choses sans réserve toute leur vie se voient ainsi remercier en fin de compte, quelle comble de l'ironie et de la cruauté !! En définitive donc, viande ou sous produits (laitiers) seuls, la finalité est malheureusement souvent la même pour eux, toujours les mêmes suppliciés ! Au vu de tout ceci, la seule logique, conclusion, comportement totalement respectueux reste bien le végétalisme/veganisme, non ?! Et ce, sans éventuel étiquettage inutile de certains habituels affreux mots formatés bien connus que trop abusivement répétés, finissant toujours en "isme" prononcés toujours par les mêmes qui ne comprennent, ou plutôt pour être plus exact, ne veulent pas vraiment essayer de comprendre grand chose à grand chose..préférant rester à l'étape de la surface et superficialité des choses qui leur suffit pour le moment..Afin d'être suffisamment clair, dans un monde plus idéal, hors le côté particulièrement indigeste des laitages (brebis, chèvre, jument le sont quand même moins que celui de vache), si encore à la limite on se contentait de ces produits avec des bêtes dans de bonnes conditions d'élevage libre espace, avec une fin de vie non écourtée après tout en justes remerciements de leurs bons et loyaux services, cela poserait beaucoup moins de problèmes...Le problème c'est que c'est loin d'être le cas dans la réalité actuelle, mis à part avec les vrais petits producteurs de bons fromages/yaourts/oeufs artisanaux comme autrefois qui ne font pas dans la viande et toutes ses consèquences désastreuses !

- " Peut on amener nos -animaux de maison- sans aucune crainte à une alimentation essentiellement végétale ? "

Y compris même sans lait, soja gluten, tout comme nous, n'ayons pas peur une seconde d'aller même plus loin pour l'intérêt de tous, cela ne peut si on prend un peu de hauteur, assurèment que leur faire le plus grand bien ! Ceci dit, j’entends déjà certains tressaillir brusquement en criant à une attitude "extrême" quelque peu déplacée avec des mots formatés et déplacés en "isme"..prétextant que dans la nature nos animaux de "compagnie" courent naturellement après leurs proies en se repaîssant de certaines..!? Nous n'allons certes pas dire le contraire mais, au risque de déplaire à certains aux "raisonnements carré" rien ne nous empêche fondamentalement non plus en dehors de ça de les aider eux aussi à évoluer, ne leur voulant que leur bien au mieux des choses, de nos possibilités pour leur donner la plus belle vie possible..en se rappelant tout de même qu'au tout début de notre ère (ce qu'on appelle l'âge d'or), l'agressivité ambiante, donc la prédation aussi, était moins présente sur notre bonne vieille terre apparemment beaucoup plus pacifique que maintenant, ce qui n'est pas le moindre des éléments à prendre en compte ! C'est justement vers cela qu'il faut idéalement retendre par tous les moyens dont on dispose ! Pour se faire bien comprendre, une simple question : si à contrario elle n'était dans le pire des cas peuplée que de "prédateurs principalement à sang froid assoifés de sang" (ce qui signifie quelque part émotionnellement restreints) prônant la loi impitoyable répressive/régressive du plus fort chère pour l'anecdote à cet "affabulateur récupéré" comme au fond tant d'autres, de Darwin où irions-nous, pas loin ça c'est sûr, bonjour l'évolution !! Pourquoi pas au moins tenter une nouvelle bonne façon de les nourrir, bonne idée après tout, tous les clichés au possible comme d’ailleurs dans tous ces domaines en général ! Même s’il est vrai que certaines bêtes sont naturellement tendance carnivore dans la nature avec une anatomie bien caractéristique relativement diffèrente de la nôtre (crocs/longueur des intestins/griffes etc), on a après tout bien le droit, pourquoi pas, de les faire évoluer, comme toute créature, au mieux dans la grande échelle de la vie, rien ne nous en empêche au fond, si on peut remplacer avantageusement la viande (ensuite le poisson) par d 'autres substances meilleures tout niveau..En somme : "vouloir bien faire et réellement bien faire dans une juste mesure raisonnable"...Beaucoup de leurs "maîtres propriètaires compagnons" en ont fait l’expèrience progressive avec beaucoup de succès et leurs bêtes qui vivent ainsi longtemps (en moyenne justement "plus que la moyenne") d’autant qu’on trouve maintenant assez facilement des marques naturelles aux goûts très appêtants pour eux (aucun risque de rejet pour nos toutous/matous non plus à ce niveau) comme entre autre les bons pâtés Benevo, les croquettes Amidog, Amicat, Forza, l’incontournable précurseur en ce domaine : Yarrah et d’autres..qui contiennent assurèment tous les éléments de base dont ils ont besoin (l’indispensable taurine pour les yeux etc) donc confiance totale avec éventuellement si le besoin s’en faisait sentir au fil du temps, selon les cas, bien que normalement tout est déjà là, des supplèments naturels adaptés lors de leur avancée en âge (entretien des os, vue etc..).Sans compter les pâtés, saucisses, steaks végétaux (sans soja) qu'ils apprécisent aussi beaucoup et dont on aurait tort grandement de les priver vu la qualité de ces produits pour tous !

- " Pourquoi précisément une alimentation de préférence sans lait, soja (même bio) ni gluten ? "

On l'aura je pense déjà bien compris au travers entre autre de ce site , pour toutes les excellentes raisons évoquées en page d'accueil, cette mauvaise et déconseillée trilogie de produits étant allergisante, fondamentalement indigeste pour tout le monde à un degré ou un autre, en dehors même largement des vrais allergiques purs et durs qui n'en supportent pas une seule miette comme pour le gluten collant/liant, cela va bien au delà à dire vrai comme on l'a vu.C'est certes peu connu, à contre courant du marketing commercial, il faut d'autant plus le savoir, beaucoup ignore même qu'ils sont responsables tout 2 de certains de leurs désagréments..Il suffit pour s'en rendre bien compte et constater l'étendue des dégâts de regarder les graves réactions qu'ils provoquent sur les personnes intolèrantes au 1er degré, et il n'y a de fait pas qu'elles qui sont indirectement concernées sur le long terme.Pour aller plus loin dans le raisonnement, un produit comme le blé actuel nouvelle génération sans sa coque originelle protectrice ultra protéinée, uniformisé appauvri n'aurait même jamais normalement dû apparaitre pour bien sur les marchés pour rester dans la bonne respectueuse tradition culinaire et nutritive.Contrairement aux bons blés tous niveaux dits anciens qui ne contiennent heureusement pas ou peu de gluten (voir nos diffèrentes pages entête/menus).Beaucoup de ces succulentes farines existent, on a donc l'embarras du choix de se passer facilement des autres mauvaises catégories arrivées incidemment plus récemment en milieu de siècle dans nos assiettes pour des raisons purement commerciales et de facilitation extrême abusives des récoltes, alors que tout était pour le mieux avant..L'intérêt du client ne devrait-il normalement pas passer avant tout ?! Sans compter que certains de nos amis boulangers poussés ou pas, rajoutent même de surcroît du gluten à leurs pains comme si c'était pas suffisant comme ça, bien fâcheuse manie avec des conséquences ! Et pourtant quel beau métier à l'origine si fait dans les règles de l'art, tout le monde sera à coup sûr de cet avis ! Idem pour les produits laitiers ceux-ci pour double raison : allergie/ethique et le soja toxique à l'origine.Même si le gluten est, il est vrai, paradoxalement presque partout c'est moins compliqué qu'on ne croit en prenant déjà les bons ingrédients chez soi ou en limitant au moins fortement sa consommation, encore une fois, simple question d'habitude comme pour tout, en dehors de toute mode préfabriquée par essence même, avec assurèment des gains bénéfices et bienfaits énormes et évidents à la clef, n'est-ce pas là l'essentiel ! Après tout pourquoi ne pas au moins essayer pendant quelques semaines pour voir la diffèrence avant/après, on a tous tellement en vérité profondèment à y gagner en retrouvant simplement le mode de vie sain et vrai de nos sages ancêtres..tout aussi valable d'ailleurs du reste pour nos amis animaux aussi sensibles et reactifs que nous à ces substances indésirables pourtant trop employées à tort et à travers finalement au détriment de tous ! Dont on se passe assurèment très bien, c'est meme tout le contraire des pubs par définition comme on le sait, très souvent trompeuses ; quelle surprise..on ne s'y attendait vraiment pas..(sourire) !

" Dans la continuité de la question précédente, et le cuir/nubuck/daim des chaussures, vêtements, maroquinerie en général, dois-je continuer à en acheter ? "

Ce qui s’appelle le véganisme, la seule solution totalement logique quand on réfléchit un peu (plus)..Après ce ne sont que des mots, des termes de toute façon tous de la même famille en gros en large et en travers, du végétarisme que tout le monde comprend bien, mieux.. Acheter = favoriser ce commerce cruel on le sait ! Encore une fois ensuite, question de conscience personnelle, sans parler de l’abominable fourrure (il existe de très belles imitations si on y tient), ni des fameux sachets anti moisissure qui ont tant défrayé récemment la chronique, qu’on trouve quasiment toujours avec même quand on ne les voit pas ou plus..Il existe tellement d’autres belles matières végétales naturelles qu’on aurait tort de s’en passer, ni même de les faire passer largement en priorité.Quelque part même les synthètiques pour les souliers, sont quand même mieux tout compte fait que la peau du jeune veau, de la vache, du daim..parfois même apparemment selon certaines sources bien informées, tenez-vous bien, du chat pour des semelles eh oui ils ne reculent devant rien même si cette indication/provenance ne figure bien entendu pas sur l’étiquette ! Quelles horreurs que tout ceci réuni quand on y pense, pourquoi pas de l’humain après tout, ce ne serait au fond que l’étape supérieure si on y réfléchit bien.. Optez plutôt au mieux pour ceux fabriqués exclusivement avec des végétaux "clean" et sains (mode qui se répand) ou de récupération écolo (naturelle ou synthétique)..Les végétariens ont vite fait le choix ! Ensuite, petit détail mis à part, nonobstant bien entendu le fait que chacun s’habille comme il veut, mais pas au détriment d’espèces vivantes, parmi d’autres considèrations, un ensemble cuir est qui plus est très vulgaire ! Fichons leur la paix et laissons-leur leur peau sur leur dos ; ce qui est bien le minimum non ?! Qui aurait la mauvaise foi de ne pas comprendre cet acquis naturel pourtant plus qu’évident !! Arrêtons en bonne partie cet odieux massacre avant qu’il ne soit trop tard, que la situation n’empire, que d’autres espèces se raréfient encore et encore, en agissant à la source avec nos diffèrents pouvoirs : d’achats (plus intelligents, sans la dépersonnalisation progressive voulue des produits alimentaires vendus en grandes surfaces - hors le naturel de proximité garanti - où malheureusement le consommateur a perdu le lien de leurs origines exactes dans des paquets cellophane standardisés) + bonne volonté individuelle, générale d’actions tous azimuts avec et pour eux dont l’indescriptible souffrance est muette > double raison en soit de faire des choses concrètes ! Au delà des pseudo arguments légers des "goûts de palais primaires" plus que frivoles et totalement secondaires de certains.. Sans commentaire sous peine d’énervement..On ne sait parfois même pas exactement ce qu’il y a dans les aliments de mauvaise qualité (coca etc)..A propos, qui ne se souvient pour l’anecdote du fameux film "L’aile ou la cuisse"..quelque part visionnaire en son temps, de ce qui arriverait par la suite..Chose essentielle à ne pas oublier : ce type de marché comme tous les autres mauvais, s’écroulera de lui même si nous n’achetons plus en masse ce genre de produits "vivants" néfastes pour tout ! Qu’on se le dise, aux autres aussi, dans les rues et chaumières, partout où l’occasion se présente en fait..Agissons quotidiennement pour faire autrement que des fourmis qu’on secoue, agite impunément dans un bocal, ne faisant rien au final la plupart du temps que se contenter continuellement de se plaindre entre eux de leur condition, ou des crustacés lents accrochés immobiles, impassibles, sur des rochers sans faire grand chose à part le petit quotidien routinier (certes incontournable, prenant, mais quand même y’a pas que ça, tout étant relatif, des choses importantes peuvent se produire à côté..), au risque même pour aller encore plus loin dans l’imagerie, qu’un tremblement de terre arrive juste à côté sans beaucoup de réaction de leur part..Eh oui nous en sommes souvent là dans une certaine léthargie (tv etc) il faut bien le reconnaître non ?! C’est eux mêmes (nous) qui feraient bien de s’agiter un peu plus..Se plaindre (entre nous), (sa)voir c’est bien, agir c’est encore mieux pour un mode de vie sans sang ! Abordons aussi complèmentairement les surmarketing/emballage envahissants pour tout et pour rien dont on se passerait bien facilement.. Car enfin dans une certaine logique, cette insouciance/inconscience à ce niveau des choses ne suffit-elle pas, il serait grandement temps de remettre en cause certaines plus que déplorables habitudes de consommation qu’on trouve anormalement normales, non !? En un mot, une phrase : respect et protection de tous les animaux par nos achats plus réfléchis ! Ah si nous allions tous dans le même bon sens, quel formidable paradis ce serait.. Mais qu’on ne se méprenne pas en confondant tout comme trop souvent avec un regard extérieur , exagérant, "forcant le trait" comme on dit, le naturel en dehors de toute mode ou récupération quelle qu’elle soit, ne veut pas dire la régression, ou vivre comme nos ancêtres hominidés en refusant soit disant plus ou moins systématiquement tout en bloc, en vrac (la nouveauté quelle qu’elle soit) ou toute consommation raisonnable, loin s’en faut de cette idée purement pré concue comme certaines autres tenaces (merci les médias pour ça et tant d’autres choses..) ! Il y a simplement de bonnes ou mauvaises inventions, c’est pas plus compliqué que ça..à nous de les distinguer pour faire avancer les choses, les mentalités, habitudes, enfin dans le bon sens ! Pensons à eux par nos gestes et nos achats répétés ! Les pseudo imbéciles diktats superficiels et changeants par définition de la mode ne font pas, légitimisent encore moins, justifient pas tout loin de là, surtout quand on sait comment on obtient plus que cruellement toute la maroquinerie par exemple ! Le comble de l'ironie semi comique/tragique et si exagéré/poussif est aussi d’être obligé de le prouver soit disant scientifiquement.Pourquoi faire, c’est pourtant à la base tellement évident, la réponse est sous notre nez éclaboussante. Nous sommes tous des êtres vivants, à ce titre nous souffrons tous. Comment peut-on seulement penser de façon pour le moins étriquée il faut bien le dire pour continuer à parler franchement, qu'on serait étrangement les seuls à véritablement ressentir des choses ? Ils n'ont à priori jamais bien regardé un animal, ni ses yeux ! L'évidence est plutôt que certaines personnes préférent éviter de se poser ce genre de question personnelle plus que genante remuante pour eux car remettant en cause directement certaines de leurs petites habitudes de vie..de vue..Ca semble en surface ne pas trop les atteindre, les toucher pour le moment par petite accomodation/arrangement avec soi..Ils préfèrent penser en gros raccourci que les betes ne ressentent rien pour se déculpabiliser des atrocités exercées sur elles jusqu'au jour où cela changera forcément, meme pour eux quelque par inévitablement par la force des choses et le cours normal de l'évolution..

- " L’alimentation sans viande serait soit disant  tristounette, non diversifiée, répétitive, pas suffisamment relevé, sans goût, en un mot incomplète "

 Vous voulez rire devant les dizaines de variétés de fruits et légumes disponibles sur le marché et autres catégories d’aliments (céréales sans gluten etc) ! Encore un gros cliché cette question, sorti d’on ne sait où, ou plutôt du chapeau de ceux qui n’ont jamais voulu faire le moindre effort en changeant leurs anciennes habitudes confortables, qui ont probablement suivi sans se poser trop de question, les industriels dans leurs choix alimentaires ou carrément de vie tout domaine ! Répétons encore une fois pour celui qui ne s’en serait pas encore rendu compte, que ce n’est pas parce qu’on trouve des produits en rayons pour de basses raisons de marchés et de profits d’en haut, que c’est au fin fond de l’histoire si on remonte plus avant en amont, normal de les trouver là, souvent bien au contraire ! Si on supprimait les mauvais produits des présentoirs, une bonne part serait supprimée du reste pour le bien des consommateurs..Quoi qu’il en soit, consommer sans viande/poisson/laitage reste assurèment à n’en pas douter un instant, une cuisine très variée, facile, relevée, colorée, goûteuse, tres loin en tous les cas d’ être terne sans soit disant pouvoir manger grand chose les denrées étant hypothétiquement limitées, ou sans goût..Que nenni et plutôt 10 fois qu’une ! Il faudrait réellement être particulièrement de mauvaise foi pour ne pas s’en apercevoir face à l’énorme diversité des mets de toutes sortes restants malgré tout encore disponibles sur le marché après cette petite sélection, ayant pour point commun, leurs origines par principe exclusivement végétales ! Qui y a goûté au moins une fois le sait pertinemment ! Contrairement, disons-le sans plus de précaution de langage, à certaines  prétendues "mauvaises langues" ici ou là non informées, il faut bien le dire, trouvant toujours la plupart du temps inutilement, à redire sur tout, même les belles choses incontestables, et qui feraient bien d aller faire un tour ne serait ce qu une fois dans un des bons resto biovégé pour enfin savoir de quoi ils parlent,  ne pouvant selon la logique des choses, avoir un vrai avis que quand on connait bien un sujet, non !?  Et ce sont de purs gourmands/gourmets qui vous parlent !! A ce propos voir la rubrique séparée des "Menus type" pour avoir encore plus d’idées (recettes) sur la question..Après, bien évidemment c’est sûr, comme dirait une chanson "chacun fait entièrement ce qui lui plait" mange ce qu’il veut..simplement un peu de respect envers la vie sous toutes ses formes c’est tout ! Est-ce vraiment trop demander ?! A la fin assez de ces pseudo "rappels" incessants, inutilement stagnants, automatisés, manquant d'un minimum de reflexion personnelle il faut bien le dire, sous l'impulsion permanente du haut gratin..meme vis à vis des gens ou chercheurs qui sont dans le vrai..C'est du reste comme ça depuis Galilée et sa fameuse découverte sur la rondeur de la terre, pourtant abusivement décriée, c'est tout dire ! Encore une fois qu'on se comprenne bien, une discussion enrichissante constructive, oui ! Pas le bloquage formaté gratuit quasi constant pour tout et pour rien (dès fois meme de mauvaise foi consciemment ou non récupérée..), qui empeche véritablement, ça au moins c'est sur, dans l'ordre des choses, d'avancer comme ça le devrait pour bien ! Rien à manger quand on est végé ? Vous voulez rire !

- " Et qu'en est-il au juste des etranges pseudo pouvoirs qu'on prete à certaines parties du corps des betes souvent mortes et à leur correspondance avec des buts thérapeutiques recherchés (corne de rhinocèros, cuisses de grenouille, macérations diverses etc)? "

Tout ceci sert d'alibis à de nombreux abus malheureusement basés sur du vent accordant des prétendus bienfaits encore une fois à des morceaux de viande qu'on sacralise, qui n'en ont pas par la force des choses..On tourne toujours autour du meme point central.Tout ceci rejoint presque le bestiaire des "sorcières" quelque part non ?! A part ça pour etre plus pragmatique, n'oublions jamais qu'en résumé vraiment tout ce dont nous avons besoin se trouve exclusivement sans exception dans le règne végétal, dans lequel meme les animaux puisent leur énergie (normalement idem pour nous) : vraie règle d'or par définition incontournable pour notre bien à tous, malheureusement encore trop dévoyée pour de bien bas profits c'est le moins qu'on puisse dire...

- " Les animaux ne ressentent rien, n’ont pas d’âme !? "

Grand Dieu..indéniablement l’une des plus grosses idioties qu’il nous ait été donnés d’entendre..que certains aimeraient en tout cas bien nous faire croire même partiellement par purs intérets personnels ! Ce seraient donc des meubles inertes alors ??!! Bel exemple frappant parmi d ’autres avec le cochon victime quelque part d’une profonde injustice, pourtant sensible très intelligent à la base auquel on retire pourtant tous ses droits d’être vivant à part entière..! Ils subissent trop souvent véritablement une totale fausse réputation dont il sont directement victimes.Ceux-ci seraient sales et betes, pourquoi pas méchants pendant qu'on y est, alors que c'est complètement l'inverse ! Encore une fois ça arrange bien certains de le croire, de croire de pareilles betises toutes faites, belle excuse toute trouvée ! Leur soit disante "saleté" provenant tout simplement en vérité de conditions de détention plus que complètement étouffantes et absurdes (caillebotis etc) au lieu bien trop souvent de respirer l'air pur sur paille en (totale) liberté selon leurs bons droits et la logique des choses pour tous sans exception ! Petites ou grandes, toutes les créatures vivantes ressentent quelque chose à leur niveau, à équivalence systéme nerveux développé ou pas comme par ex les lombrics ! Dans le prolongement, pourquoi choyer chien/chat et convier d’autres espèces tout aussi attachantes, intelligentes, à des sorts inimaginables ! Permettez-moi d’insister aussi sur le fait que dans certains lieux d’Asie, ces 1ers ne sont pas tous épargnés..SVP faisons par conséquent preuve d’un peu plus de logique globale dans nos choix et actions..On entend souvent dire que que les animaux n’ont, ne pensent qu’à leu seul instinct de survie.Sacré raccourci qui arrangent encore une fois certains..mais qu’en sait-on au juste, est on (r)entré dans leur tête pour savoir ce qu’ils pensent pour "con..firmer" ou pas..surtout à vrai dire, infirmer ses pures suppositions effarantes, c’est inouï !? De quel droit se permet-on des raisonnements et jugements aussi hâtifs sous le prétexte un peu léger qu’on ne parle pas la même langue ?! Plus justement, ils doivent penser à peu près comme nous, la seule diffèrence notable restant apparemment l’évolution spirituelle pour nous, un 6ème sens aiguisé jamais perdu pour eux (prenons pour exemple les chats noirs encore plus sensitifs que les autres, d’où les quelques petits à priori de crainte disproportionnée de plus totalement infondés sur eux, pour le moins mal interprétés !)..N’oublions pas non plus, on aurait bien tort, des éleveurs font le cas échéant appel à eux, aux bons services.de certains médiums qui entrent en contact avec les bêtes, en percevant subtilement leurs multiples ressentis et toutes ses facettes à l’identique de nous (inutile d’apporter cette petite précision qui saute aux yeux à qui sait voir au delà des mots forcément limités ou idioties de base convenues..), y compris même très souvent leur empathie souvent protectrice à notre égard....ce qui n’est pas une vraie surprise au fond, on le savait déjà tant c’est flagrant ! Ou encore les "éducateurs" compagnons de vie qui arrivent à leur parler entre autre avec le langage des signes, que faut-il de plus pour comprendre l’évidence pourtant si flagrante de base ! Des livres existent d’ailleurs sur ces sujets passionnants qui expliquent et confirment beaucoup de choses qu’on sait déjà pertinemment depuis toujours avec leurs attitudes familières coutumières et leurs regards si expressifs !..Ne pouvant malheureusement se faire entendre comme il le faudrait pour bien, d’une certaine façon parlant, ils ont besoin de nous, de toutes les bonnes volontés possibles pour remèdier à cet état de fait, manquement cruel, pour que leur incommensurable souffrance ne soit plus muette ! Tout le monde devrait normalement logiquement facilement indéniablement le comprendre..Ne participons pas sciemment par nos choix de vie à cet effroyable hécatombe industrielle froidement organisée en leur venant en aide par tous les moyens faciles à notre disposition (aide auour de soi, aux refuges, lettres, tel aux responsables politiques, industriels, commercants divers ou autres et tous les complices directs ou non de l’affreuse mort programmée etc)..N’oublions pas non plus comme argumens solides, qu’au 1er stade de leur évolution, tous les embryons quels qu’ils soient animaux/humains se ressemblent étrangement fortement.A fortiori entre autre exemple il suffit aussi pour s’en convaincre avec suffisamment d’honnêteté, d’objectivité et d’ouverture d’esprit, de regarder de plus près la forte similitude constitutionnelle discontinue à tous les stades (foetus, bébé, adulte) > homme > cochon.A l’extrême certaines croyances, pratiques pour le moins déformées, et pourtant le plus paradoxalement au monde, institutionnalisées, instrumentalisées, vont même jusqu’à carrément inverser totalement les choses du bien et du mal et leur réel bien fondé en placant les sacrifices d’êtres vivants comme valeurs positives ; un comble, c’est dire jusqu’où ça va dans le non sens le plus total ! En somme dans une belle métaphore : un éléve de 3ème (nous humains) un peu plus avancé dans ses études doit-il forcément déconsidérer, faire du mal pour autant à un autre de classe de 6ème (autrement dit nos frères d'âmes les animo) ?? La réponse est toute trouvée, EVIDEMMENT QUE NON !  

- " S’il n’y avait plus du tout "d’élevage de bouche" (quel vilain mot !), il n’y aurait tout bonnement plus d’animaux ! "

Tiens donc ! Meme style de pseudo argument au fond que le suivant tout aussi factice "de toute façon ils subiraient nombre d'autres dangers dans un espace naturel" (route, prédation etc)..Ce à quoi nous répondrons de ne pas inverser trop hâtivement facilement et il faut bien le dire, arbitrairement les choses, comme malheureusement trop souvent ! C’est vrai qu’on entend même parfois dire que sans les acheteurs de viande, des races tout bonnement disparaitraient (soit disantes améliorées ou pas peu importe) : quelle superbe ânerie raccourcie au final quand on y songe ! C’est sûr que dans le pire du pire, dans le monde d’Ubu qui marche trop souvent à l’envers, toute éventualité loufoque extrême non fondée est valable même si elle n’a strictement aucun sens sur le fond s’il n’y avait que des bonnes volontés sur terre..En tout cas laissez-moi rire jaune ! Il s’agirait en fait bien plutôt d’une formule toute faite très facile, pour ne pas dire "simplette", de certains éleveurs qui tiennent bien entendu plus que tout à leur "gagne pain" même s’il est vrai que leurs conditions d’existence ne sont pas faciles non plus, rien ne l’est de toute façon en général, ce qui n’enlève rien pour autant aux problèmes de base des bêtes.Les reconversions existent avec un peu de bonne volonté dans le bon sens n’est-il pas ?? Où vont-t-ils pêcher pareilles inepties, âneries ? Soulignons également qu’ils ont une bien courte mémoire ! Et les nombreux sous produits animaliers (laitages, lainage etc) qu’ils nous donnent généreusement qu’en faisons-nous ?! Les oublierait-on purement et simplement dans la liste ?? Sans compter que certains pourraient même retrouver une vraie liberté dans une pleine nature enfin retrouvée au bon vieux temps jadis où nous étions aussi moins nombreux sur terre ; point non plus non négligeable ! Les gens étant forcément par la force des choses, de plus en plus sensibilisés aux conditions d’élevage scandaleux des bêtes emprisonnées, les industriels de la viande qui ne reculent devant rien, n’ont pas hésité à aller jusqu’à des extrêmes limites de pur total non sens inqualifiables en les "chosifiant" (quoi de commun avec une chaise ??..), redoublant d’autant plus de tous leurs pouvoirs pour nous maintenir un maximum dans le sens inverse principalement bien sûr à travers des pub tronquées montrant faussement des animaux élevés en pleine nature alors que la réalité sur le terrain est evidemment tout autre, inutile de le spécifier, vous l’aurez compris..Certains opportunistes à tous les niveaux d’ailleurs, il faut bien le dire, profitent allègrement sans état d’âme apparente du système actuel bien rôdé selon lequel, il n’existerait..ben voyons..que des produits de consommation qui font que les minéraux, végétaux, même les pauvres animaux sont très paradoxalement considérés aujourd’hui dans la plupart de nos sociétés comme de simples produits qu’on peut acheter et vendre, tuer ou faire souffrir en toute impunité, et aux oreilles desquels on n’hésite même plus à agrafer des étiquettes surprenantes et choquantes avec des code-barres pour essayer de nous habituer à l’idée qu’il s’agit avant tout de marchandises et non d’êtres vivants..Sans plus besoin d’autre commentaire..Car à la fin de fait comment a-t-on pu en arriver progressivement insidieusement là, se laisser embarquer dans de tels excès de marchés..Et puis suggèrons-leur d’arrêter cette affreuse pratique très significative faisant passer leurs bêtes pour de vulgaires produits qu’elles ne sont pas, inutile d’apporter cette précision ! Quoi qu’il en soit devant ce constat des choses, il n’est jamais trop tard pour arrêter de laisser faire, participer à cette inversion des choses inqualifiable et pourtant bien en règle, en bonne et dûe forme, en officialisant, banalisant industriellement le plus paradoxalement du monde, ce qui ne l’est pas à l’origine, la mort consommée, le vivant transformé en pur produit de consommation étiqueté soit disant courant...Encore une fois, c’est pas parce qu’on évite viande/poisson qu’il n’existe plus rien à manger, loin s’en faut, il suffit de contempler les énormes étals végétaux du commerce, à moins de faire exprès de ne pas le voir ! Contrairement à ce qu’on essaye de nous faire croire depuis trop longtemps, carrément à l’opposé même quand on réalise..jadis et de toute époque par l’intermédiaire des classes dirigeantes très influentes de l’époque, rois sanguinaires de nature froide sans compassion férus de chasse, ayant toujours poussé de près ou de loin, leur peuple vers telle ou telle direction..Aujourd’hui par surmarketing interposé, ce n’est pas normal, naturel et pas bon du tout tout niveau de manger de la viande quelle qu’elle soit d’ailleurs, rouge, blanche etc..cela ne change strictement rien à la question de forme et de fond..Il suffit tout simplement de se renseigner en laissant s’exprimer un ressenti normal (non étouffé), pour bien s’en rendre compte ! N’oublions pas toutes ces pseudo "professions ou loisirs" bien particuliers tout domaine confondu, il faut bien dire les choses comme elles sont, littèralement tâchées de sang jusqu’à en avoir une plus que nauséabonde tenace nausée, qui n’amène forcément jamais rien de bon tout niveau ! Cela va sans dire, les industriels se serviront bien évidemment, ne nous leurrons pas encore une fois, comme on le sait, pour (ne pas) changer de leurs détestables habitudes, de tous les arguments possibles à leur disposition meme, y compris, ceux purement fallacieux (ils ne sont plus à ça près..) pour vendre leur marchandise en arguant d'hypothètiques bienfaits la plupart partiellement ou totalement faux comme par exemple qu'il faut manger de la viande pour sa soit disant richesse en protèines alors qu'on sait maintenant pertinemment bien qu'elles viennent avant tout des végétaux que les betes consomment elles-memes sans compter les complèments alimentaires qu'ils rajoutent à gogo dans leur alimentation ! A l'identique pour tout (lait etc)..

- " Et les moustiques, les insectes, par ex vous les tuez bien aussi l’été quand ils vous tournent désagréablement autour ? "

Facile quand même dans un 1er temps de les éloigner purement simplement d’un revers de manche sans les écraser pour autant non ? Cela relève d’un minimum de volonté, d’une réflexion vitale.Sans devenir "pédant ou nian nian" pour autant, tout être ayant droit à la vie comme dit plus haut.. Rappelons que les insectes font indéniablement partis du régne animal, ce n’est pas une simple quelconque question de taille proportionnelle au respect légitime..

" Dans la suite logique : et la mode de la soit disant alimentation de secours apparemment saugrenue et pour le moins dégoûtante par les insectes ? "

Comme dit si bien, ce n'est encore une fois qu'une mode stupide, une de plus, ni plus ni moins qu'un "détour/leurre/fausse voie perte de temps" qu'on essaie tant bien que mal de nous imposer, surtout il faut bien le dire, à ceux qui ne réflechissent pas plus.. "Mode" ridicule et pour le moins dégoûtante rien qu'à l'idée, nutritive ou pas peu importante, venue encore une fois d'on ne sait trop où..Et pourquoi pas dans la même lancée, directement de délicieux vers de terre comme ça se fait parfois, certains consommant déjà egalement des escargots baveux...Les insectes appartenant que nous sachions au règne animal vivant : "no comment"..la réponse est décidément logiquement toute trouvée : laissons-les eux aussi tranquilles, la vraie nourriture nutritivement vivante (pas morte) est ailleurs pour toutes les personnes de bonne volonté qui le veulent !

- " Cru ou cuit : que penser du "manger cru ? "

 En voilà encore une bonne question n’est-ce pas..en toute modestie cela va de soit..comme d’ailleurs toutes les autres.."petit sourire de circonstance"..  Autrement dit que peut-on bien penser de "l’alimentation vivante crudivoriste" (proche de "l’instincthérapie") chère depuis toujours à certains nutritionnistes dans le domaine du naturel ! Sans penser bien entendu à votre place le moins du monde, nous ne nous permettrions pas une telle chose..il y a cependant une certaine logique qu’on peut suivre sans risque de se tromper, qu’on nous a en fait compliqué à loisirs pour rien en débattant sans fin de tout et son contraire : quel mélange inutile au final dans les esprits même les plus volontaires, pour souvent des queues de cerises avec chacun son avis sur telle ou telle question ! Contrairement encore une fois à ce qu’on essaye de nous faire croire dans, comme beaucoup savent, un certain "prêt à penser"  ..c’est décidément pas le 1er : jamais 2 sans 3 ni beaucoup plus dans les nombreux exemples de mauvaise foi caractérisée..plus les aliments que nous ingurgitons sont naturels non traités par culture (engrais) ou combustion thermique (cuisson), mieux ils préservent leurs précieuses enzymes, vitamines volubiles, mieux nous nous portons tous, c’est pourtant clair à la base non ?! Sur le plan pratique, respectons à peu près l’équilibre entre la moitié de chaque sera déjà bien, le "juste milieu" en tout étant la majorité des cas, la plupart du temps, une très bonne chose en soit..Certains aliments n’étant de toute façon pas vraiment consommables sans un minimum de cuisson à tempèrature raisonnable comme on le sait tous (c’est une assez bonne raison en soit) on a pas trop le choix.D’autres, c’est l’inverse comme les très nombreuses riches crudités, graînes germées etc..Et plus on part un maximum vers le "non cuit" mieux c’est bien évidemment inutile d’apporter cette précision en dehors des diffèrents courants de pensée..Eviter de manger quand on a pas vraiment faim, en tout les cas de trop (sur)charger l’estomac, il sait avec notre corps et notre cerveau ce qui est bon et juste à remplir, pour nous.

- " Les humains ne passent-ils pas avant tout ? "

Comment peut-on dire une chose pareille avec la moindre certitude on se le demande quand on a un minimum de jugeotte, et qu’on laisse s’exprimer la part de sensibilité normale qu’on a tous ! On ne répétera jamais assez que tout est indubitablement lié à la base comme une grande chaîne de vie.Ce n’est en aucun cas pas parce que l’humain a une "avance spirituelle" qu’il doit en profiter pour rabaisser les autres races ou espèces existantes, mais bien au contraire montrer l’exemple avec un peu de compassion élémentaire sur laquelle il est normalement assez doué au départ ! Son modèle n’est en aucun cas non plus le côté prédateur sanguinaire régressif ! Les animaux qui ont excactement la même sensibilité que nous, rappelons-le encore une fois au passage, se rattrapent eux en plus avec leur instinct qu’ils ont gardé tel quel contrairement à nous qui l’avons un peu perdu en toute contraint et forcé..Pour illustrer notre propos prenons le cas de figure des sages baleines, éléphants qui ont plus que la réputation d’avoir d’une certaine manière conservé la mémoire de la terre au fond de la leur !! Cela n’est il pas incroyable..mais apparemment vrai ! On l’a compris depuis toujours, il faut que la nature dans son ensemble reste obligatoirement sans aucune concession au milieu de tout dans tous les sens du terme.Belle phrase humoristique que celle-ci parfait condensé qui résume tout : "dès que je marche à la campagne en dehors des sentiers balisés, j’ai peur de me retrouver dans une propriété privée.." Pour finir ce chapître, comment certains peuvent-ils hors toute compréhension, faire certains métiers d’une cruauté inouïe sur les (leurs) pauvres bêtes esclavagisées (le mot n’est pas trop fort), en mettant toute leur sensibilité de côté, comme si de rien n’était ?!..Leur conscience finira bien par les "titiller", plus sérieusement dit, les faire réagir un jour ou l’autre, d’une manière ou d’une autre, dans une vie ou une autre..c’est dans la force des choses..Un exemple parmi d’autres : de quel droit au juste certains se permettent d’engraisser artificiellement (viol) tous les ans une vache pour qu’elle donne à foison lait et veau (le plus souvent exterminé) je vous le demande ?! Rappelons-nous quand même aussi dans la suite logique que le lait n’est arrivé que très tardivement sur le marché industriel, il n’était auparavant réservé logiquement dans les fermes qu’aux petits de l’espèce d’où il provenait, en aucun cas donné aux humains car de base totalement bio incompatible, entre autre comme chacun sait, de par sa très lourde digestion caseinée dans nos petits estomacs pas adpaptés du tout, et pour cause ! Si encore on respectait les cycles et modes de vie normaux des donneuses (vaches etc) et leurs fragiles progénitures ; ce qui n’est même pas le cas ! Après tout aimerions nous, ou encore nos chers animaux familiers, subir le même sort final atroce que ces pauvres bêtes, la réponse est là..claire et limpide, il nous semble non !?

- " On ne pourrait pas nourrir tout le monde avec du bio et que pensez-vous de ce dernier, faut-il d'ailleurs à ce propos mieux manger ainsi !? "

Parlons et défendons comme il le mérite tant, le bio, le sujet est lançé, profitons-en ! Tous les faux prétextes de pseudo justification même "à côté de la plaque" ou manquant d'objectivité sont toujours bons dans n'importe quel domaine si on veut mal faire, c'est légion et très couramment utilisé par beaucoup ! Partant de là, quelle belle excuse initialement toute trouvée de tout rejeter en bloc sans plus de distinction ! Encore un non sens (industriellement) orienté, un de plus ! On peut nourrir tout le globe contrairement à l’argument bidon/contre vérité bien facile et arrangeante qu’on entend assez souvent comme "il faut bien nourrir toute la planète, qu’on aurait pas véritablement le choix, seule l’agriculture conventionnelle et son rendement pourrait y répondre" > archi faux, le rendement en biodynamique (la vraie pas la petite partie forcément récupérée comme pour tout, mais là n’est pas le sujet) est même parfois supérieur par expérience ! C’est après tout, la "normale", celle de nos chers ailleuls, qui a et devrait seule toujours exister dans un monde sain, point barre, encore une évidence à rappeler une bonne fois pour toute haut et fort, inutile donc de débattre là dessus pour rien, comme on nous pousse malheureusement trop à le faire pour perdre du temps en scindant exagèrèment les choses artificiellement comme d’habitude, technique plus qu’usitée..! La dite "raisonnée" ne veut strictement rien dire, baratinage et compagnie beaucoup plus qu’autre chose pour parler vrai sans tourner inutilement autour du pot..Combien de bêtises infondées peut on entendre, il suffit juste de se renseigner un peu sans parti (professionnel) pris ! Ce qui est vrai par contre est qu’on encourage pas beaucoup (du tout) cette riche agriculture, renouvelée qui prend en compte toutes les données de la nature..Au delà de certaines fausses idées plus que formatées, il s’agit au fond de retrouver et perpétuer intelligemment comme on se doit normalement de le faire, ni plus ni moins un MODE DE VIE NORMAL (rien à voir en tout cas en passant avec les mots de "régimes restrictifs" très usités en milieu de siècle avec lesquels beaucoup font malheureusement trop souvent de faux amalgames) ET LA CUISINE ANCESTRALE SAINE SAVOUREUSE RESPECTUEUSE DE NOS GRANDS PARENTS ET ANCÊTRES sans aucune privation, pour simplement renouer, retrouver le goût avec l’alimentation naturelle d’antan, voilà tout, c’est aussi simple que ça, et pas du tout compliqué ! Car après tout qu’y a-t-il de mal à vouloir le meilleur pour tous ?..Evidemment dans un monde trop souvent inversé, rien n’est à priori malheureusement bien logique..beaucoup de choses étant à remettre à leur juste place.En définitif que de temps perdu pour rien..Fort heureusement pour tous, quelles que soient les conditions & influences extérieures du moment (climat, apparition fortuite de bactérie..etc) cela n’empêchera jamais le bio par définition, d’être le meilleur et plus ancien mode de production ! N’en déplaisent aux éternels contradicteurs sourds et muets, faciles "ergoteurs" polèmiquant, remettant malheureusement pour le bien de l’ensemble de la communauté, quasi systématiquement tout en doute en cause et en question en cherchant vainement stérilement "la petite bête" comme on dit, pour rien à part au final une perte de temps et d’énergie contre le bon sens élémentaire qui de toute façon finit toujours par surgir et l’emporter après souvent moult remous..On les entend souvent clamer en raccourci à qui veut les entendre que le bio ne serait pas parfait, donc inutile d'y aller ! Ah bon, c'est le moins qu'on puisse dire : quel raisonnement 2 temps 3 mouvements..Auxquels nous répondrons que même s'il n'était pas parfait (terre moins riche qu'avant, malheureuse pollution externe illogique etc) c'est et de loin pas une raison suffisante pour le mettre de côté, le décrier (totalement) pour autant, que c'est avant tout une idée de vie salvatrice et au final qu'il est malgré tout parfait à 90% (nulle chose l'est du reste totalement) donc mathématiquement nettement mieux que "la nourriture de m...e" (pire en boîte industrielle pour les animo) et ses consèquences directes sur tout, adroitement si décriée avec raison depuis longtemps par l'ineffable Jean Pierre Coffe (hormis son côté "viandard à l'ancienne" (ça c'est autre chose..) ! Après que le bio soit récupéré par les opportunistes de la 2ème voire 3ème vague, c'est un fait mais qui ne change fondamentalement rien à la question, de toute façon comme toute dérive de marché, sachons reconnaître les "puristes", et de préférence les vrais bons produits et irremplaçables marques originelles à prix corrects svp merci aux fabriquants ! Ensuite, il faut dire qu'il est quand même bien moins cher qu'à une époque, on le trouve maintenant un peu partout à tous les prix en fait donc plus aucune excuse !  Tant qu’à faire, n’est-il pas largement plus logique raisonnable souhaitable de ne pas tergiverser 107 ans sur des faits et une situation indéniable criante de certaines "petites vérités" ?! Les "chipoteurs" sont, il faut bien le dire, désespérants à la fin et souvent pour parfaire le tout, purement simplement de mauvaise foi..disant gratuitement et trop rapidement du mal de tout sans les nuances nécessaires, et ne sauraient dès fois même pas voir des évidences qu’ils ont pourtant directement sous le nez, les exemples sont nombreux ! L’alimentation biovegetarienne étant naturellement régulatrice du poids (en dehors de l’actuel diktat médiatique..) entre autres bienfaits, ce qui ne gâche rien, profitons-en plutôt 2 fois qu’une, on aurait grandement tort pour toute une foule de bonnes raisons, de s’en priver non ? En somme tout à gagner, rien à perdre, vous dis-je et re-dis-je, qui plus est, par expérience..on ne peut mieux dire ni faire !

- " On ne devrait pas influencer ses enfants ? "

Tiens donc, première nouvelle, quel argument (bidon) c’est bien pourtant le rôle de base de tout parent de faire au mieux avec les moyens du bord en leur donnant le meilleur, ne doit-on pas le faire en priorité absolue, c’est bien normal non ?! Les enfants se portent très bien avec un bon mode de vie végé qui convient à tous sans exception, faut-il le rappeler utilement une énième fois ! On oublie trop facilement les fois où on les force bon gré mal gré ! Réaction innée normale de rejet de l’enfant face à une substance pour le moins incertaine et immonde non cuite ! Ne les pousse-t-on pas en fait pour dire vrai à en manger plutôt pour les conformer aux adultes leurs parents à qui ils veulent de toutes les manières ressembler, mimètisme oblige ! La grosse majorité refuserait de toute façon d’en manger si on leur expliquer de butte en blanc le fond des choses sans rien leur cacher.A leurs yeux, ça se comprend, comment peut-il d'ailleurs en etre autrement, gentiment de très précieuses "peluches vivantes" (ceci dit bien entendu comme on s'en doute pas du tout péjorativement) qu'on tuerait avec la plus grande cruauté totalement inexpliquable ! De plus, ce qui est encore plus sournoît en soit, comme si ce n’était pas suffisant comme ça, ne les trompe-t-on pas en donnant d’autres noms apparemment anodins, à cette "marchandise particulière sanguinolente" comme "steak, saucisson, jambon, salami ("sale ami"), filet mignon (rien que ça ben voyons !), hachis, rotis, bavette, entrecôte, côtelette, faux filet, boudin, pâté, rillette, terrine, magret" découpée sous cellophane, réduite adroitement en tranches "passe partout" qui ne signifient plus rien surtout aux yeux de nos chérubins qui, quelque part il faut bien le dire, trompés sur l'origine réelle de ces "produits" faussement banalisés en fait bien plus singuliers qu'ils ne pourraient croire au départ en les regardant ainsi, ont forcément, c'est fait pour, bien du mal à se restituer l'animal entier en début de "chaîne" etc..Sans compter certains éleveurs/distributeurs qui enfoncent encore le clou sans état d’âme supplèmentaire en les rabaissant purement/simplement au banal terme faussement relatif, globalisant de "produit" ; un comble inouï !! Ce qui au final ne veut plus dire grand chose de suffisamment clair, encore moins à leurs yeux encore neufs de gamins innocents !! Après quoi, ne nous étonnons pas que ce "leurre" insidieux marche auprès d’eux..au moins un temps !..Sans parler dans le même genre, des cubes insignifiants de chair de poisson dont les gosses ne font bien souvent pas le lien de rapprochement, avec le vrai en entier (bravo les subterfuges en tous genres trompe papilles odorats et vues toujours au détriment de la vie animale sous toutes ses formes).Ceci dit, je ne vous le fais pas dire, vous vous en doutez bien, l’avez certainement facilement deviné vu la "teneur" continue de ce site : plus du tout en manger c’est du reste quelque part encore mieux..Nos amis et frères de création ne sont pas aussi "bêtes" loin s’en faut, que certains aimeraient croire pour ne pas affronter plus avant directement leur conscience..Du reste, en dehors d’une méfiance naturelle légitime après tant d’abus, envers les Etudes officielles binaires plus ou moins libres, bien faites, tenant compte plus ou moins des bons éléments dans leur ensemble, on a apparemment remarqué que plus les enfants avaient un QI élevé, plus ils faisaient librement le choix d’un mode de vie végétarien avec une meilleure empathie générale envers leurs semblables.Que des qualités profondes en somme réjouissons-nous ! Après tout sans parti pris, quoi de plus normal, logique, révélateur et en en notre faveur non ?! Pourquoi ne nous en servirions-nous pas comme élèment d’information positif ?! Ceci dit, il suffit, on a malheureusement déja vu ce cas de figure extrême dans les médias, qu’un adulte végétarien/lien, pire un enfant, un bébé d’un couple végé faisant au mieux dans la vie, ait par malchance un problème quelconque relativement grave, pour que, bien attendus au tournant, plus que d’autres en tout cas, n’ayant pas droit à la moindre erreur (quoi de plus normal quelque part dans un monde étrangement inversé..), les journalistes sous ordre, s’empressent bien évidemment tels des espèces de "charognards" sans vergogne (pour certains en tout cas/pas de généralité !) de lui tomber dessus sans beaucoup de ménagement en général, en s’emparant lourdement à coeur joie du sujet mis à leur sauce excessive habituelle avec gros(siers) amalgames et interprétations en tous genres, le condamnant d’office sans aucun cadeau, ni acceptation préalable du moindre écart..Journaleux tendancieux friands de pseudo scandales montés en épingle avec souvent 3 fois rien, fidèles à leur réputation, on peut toujours compter sur eux et leur soit disant impartialité humanisme et professionnalisme pacotille de perroquet pathétique orienté ! Qu’y a-t-il de réjouissant quand on y réflechit bien, à donner à son enfant de la chair et du sang à manger ? Les gosses ressentent de toute façon très tôt un gros malaise à ce niveau sur le sujet, dès qu’ils réalisent quelque chose qui leur apparait très justement pas normal du tout à leurs yeux, et ils ont bien raison : que les bêtes qu’il chérissent et admirent tant, se retrouvent dans leur assiette pardi ! Pendant que les adultes essayent sommairement de le leur cacher tant bien que mal, pour tenter de leur faire passer la "pilule"..ou plutôt le morceau de bidoche !..C’est aussi simple à comprendre et admettre au fond que ça n’est-ce pas ?!..L’idéal pour un nourrisson restant évidemment le lait maternel, inutile de le rappeler tant c’est évident, nul besoin de débat (encore moins pseudo scientifique retardataire 100% inutile il faut bien le dire "à la mords moi l’noeud") là dessus, comme pour tellement d’autres sujets qui a pourtant été fait pour rien, à part une perte de temps totale ! C’est comme se demander la couleur de la lune ! Ca coule de source, ensuite sinon, quand la nature ne nous en pourvoit pas spontanèment assez par les voies naturelles, bien sûr les laits végétaux très riches (riz, amande, noisette, noix de coco etc hors catégoriquement celui de soja nocif) qu'on peut couper si on le veut un peu avec de l'eau vue leur consistance, qui pour entrer un peu plus dans le détail, marchent plutôt idéalement par 2 en alternance ou en prise simultanèe, entre les oléagineux issus des fruits secs (amande, châtaigne, noisette etc) et les céréaliers (riz, sésame, quinoa, avoine, orge..) spécialement pour les petits afin de vraiment couvrir à coup sûr tous leurs besoins 10 fois mieux en tout cas que le lait animal surgras, collant, qui n'apporte en fait tout compte fait comme on l'a vu
certes apparemment qu'un certain type de calcium , et encore de mauvaise qualité (surtout pas bio c'est pire) pas toujours facilement assimilable, pour 10 désagréments qui vont avec ! On peut pour bien, c'est encore mieux, y ajouter (biberon) quelques gouttes d'huile d'onagre ou de bourrache pour les acides gras, un peu de spiruline en poudre ou encore du lithothamne.On trouve même des préparations bio mélangées toutes prêtes.N’oublions pas non plus à contrario dans les bonnes choses, les bonnes glaces et sorbets à l’eau pour nos chérubins..Nous avons en tout cas essayé comme vous avez peut être pu le constater jusqu’à présent, d’être le plus clair possible pour ne pas être interprété de travers, pas forcément au bon degré comme malheureusement cela arrive, éventuellement par banale pure méprise, ou des fois même mauvaise foi adverse objectivement plus ou moins caractérisée il faut bien le dire..En fournissant des éléments incontournables qui sautent à dire vrai littèralement aux yeux, à la face de chacun, en tout cas qui ne se la voile pas par un moyen ou un autre.Il y a quand même des choses qu’on ne peut nier au delà du simple fait des sensibilités, considérations et opinions de chacun et du sempiternel "en tout cas c’est ce que je pense.."’ qu’on entend trop souvent en dédouannement par trop facile de tout..Autrement dit pour (ne pas) changer.."braves gens ayez tous vos propres avis divergeants dans une ronde sans fin", cela somme toute arrange ma foi fort bien les "hautes sphères" qui de toute façon, au final s’occupe de tout, de prendre les grandes décisions à votre place, les siennes poursûr..faisant vivre pleinement le célébre dicton qui dit qu’on est jamais mieux servi que par soi-même ! "Discutez toujours entre vous, vous nous intéressez.." Y compris à ceux qui remettent toujours tout en question même les évidences plus que frappantes, en persistant étrangement à encore fermer les yeux envers et contre tout  après des événements pourtant indéfendables tragiques explicites comme la "vache folle" et cie et j’en passe..En ne se privant pas parfois même carrément sans plus de réflexion personnelle ni de vergogne, de répéter les assommants leitmotivs préfabriqués des médias en affublant ceux avec lesquels ils ne sont pas d’accords, d’étiquettes formatées grossières déplacées aux qualificatifs terminant la plupart du temps en "isme" que tout le monde devine, inutile de les nommer, cela leur ferait une gloire inversée de ce fait totalement inutile ..Car quand bien même, imaginons un peu un monde comme il devrait être, c’est à dire débarrassé une bonne fois pour toute de toutes ces barbaries banalisées, institutionnalisées par "pseudo habitudes" qu’on nous a infligés mine de rien bon an mal an..Nuançons les choses comme il se doit, comme elles sont histoire d’être bien compris : certaines sont évidemment bonnes, rappelons-le, tout n’est pas à jeter loin de là, noir ou blanc comme on dit, d’autres par contre à l’inverse sont totalement régressives, primaires, dont on a assurèment rien à retirer de bon, loin s’en faut..Ne serait-il incontestablement pas plus beau ? Qui peut prétendre en toute bonne conscience le contraire ?!..Quelle belle image (de marque) d’une planète (sanguinaire) ! On aurait même du mal à s’imaginer de telles atrocités dans un monde..disons..plus "normal" ! Après à dire vrai les mots ne veulent plus vraiment dire grand chose face à une telle situation, à ceux qui ne veulent pas encore comprendre..Qu’y a-t-il de réjouissant après tout à manger, plutôt boire du sang, qui plus est obtenu dans la souffrance du donneur ?! Nous ne sommes quand même plus au 19e siècle du temps, apparemment en tout cas d’après ce qu’on nous en a montrés , quelque peu glauque de Maupassant et Zola très bien dépeint dans des "images d’Epinal" mais aussi dans des films comme "Elephant man" et d’autres où des "braillards/bravaches" mangeaient des horreurs comme de la tête de veau et autres "réjouissances" du même genre de basse fréquence !! A contrario de tout ceci pour aller encore plus loin dans cette excellente démarche de santé publique, n’oublions pas de faire aussi des suggestions (appuyées) aux cantines scolaires pour qu’elles aillent le plus possible dans la qualité alimentaire du naturel, et si possible, encore mieux, ça ne coûte rien de demander, les plats végétariens bons pour tous..si elles ne s’y sont pas encore mises..Heureusement tout le monde commence enfin de plus en plus à reconnaître le bien fondé de tout ceci.Normal après tout, comment peut-on encore l’ignorer, en continuant de fermer sciemment les yeux devant tant d’évidence et d’injustice tout niveau..Heureusement, c’est malgré tout un tant soit peu réconfortant, les choses sont progressivement en train de changer, tout le monde commence enfin de plus en plus à le reconnaître, à se préoccuper au minimum du sort des bêtes, au mieux à l’intégrer dans leur vie et mode alimentaire.Et c’est tant mieux inutile de le préciser, on l’aura parfaitement saisi ! Normal après tout, comment peut-on encore l’ignorer, en continuant de fermer sciemment les yeux devant tant de scandales sanitaires, d’évidences et d’injustices tout niveau essentiellement sur les plus faibles pour changer..Tout le monde reconnait maintenant sans exception, il était plus que temps, que de toute façon trop manger de viande c’est mauvais, surtout pas tous les jours ! En consommer moins, c’est déjà mieux que rien : une étape pour ainsi dire pour rattraper un long retard de civilisation..Plus du tout, c’est bien évidemment encore mieux et même en 1 seul mot : l’idéal ! Le végétarisme c’est pour la vie, quand on y a goûté, on ne peut plus s’en passer, et difficilement faire autrement, encore moins repartir en arrière pour ceux qui mangeaient carné avant ! Faudrait-il désespérément attendre une 2ème "vache folle" (qui l’était d’ailleurs d’une certaine façon bien avant avec les traitements qu’on lui inflige bien trop souvent) pour réagir en supprimant la viande ? Une bonne vague de vie (pas de mort) est incontestablement en mouvement, pourquoi ne pas la suivre pour le bien de tous..Sans vouloir trop influencer quiconque..plus que de raison en tout cas..n’est-ce pas au fond au vu de tous les éléments qui parlent d’eux mêmes, à qui ne se les voile pas, la meilleure et seule solution pour l’avenir ?!..Excusez en tout cas le ton du site que certains pourraient peut être en partie, juger un peu..disons..péremptoire..Vu la situation et les excès subis par certaines castes d’animaux d’élevage et autres..cela peut se comprendre et s’expliquer, me semble-t-il, avec un minimum de bonne volonté et "d’ouverture d’yeux", n’est-ce pas ?! Encore une fois sans vouloir diriger personne plus que de raison en dictant une "conduite alimentaire" pourtant assurèment pleine de bons conseils résultant de plusieurs dizaines d’années d’expérience personnelle et commune, arrêtons donc (même en voulant souvent bien faire..peu importe) de surgâver depuis trop longtemps nos chérubins avec la perpétuation (in)volontaire de bien mauvaises habitudes héritées en droite ligne de certains de nos parents, ce encore moins quasi à chaque repas avec des "substances cadavériques" qu’on sait en fait réellement mauvaises à tous les niveaux, dont on se passe avantageusement excellemment très très bien.Il serait réellement grandement temps d’en prendre conscience, réagir à bon escient pour un bien aussi tout niveau ! Avouons tout de même tant c’est visible par tous, qu’il y a bien de quoi..disons..être pour le moins remonté face à la tournure grandissante de certains abus caractéristiques connus..c’est un monde quand même ! De toute manière selon toute logique, et vu sous tous les angles possibles, il faudra bien que la consommation carnée cesse un jour ou l’autre définitivement comme au début dans le pseudo communément appelé "paradis perdu" pour que le monde change enfin en bien une bonne fois pour toute depuis le temps qu’on attend..Encore une fois, on ne le répétera jamais assez, ne tombons pas dans le piège de la facilité en se voilant la face dans son petit cocon/confort personnel, devant les réalités dérangeantes, ayons plutôt le courage de les affronter face à notre conscience, seule manière de faire avancer, changer, si possible durablement ! Avons-nous d’ailleurs à fortiori encore le choix de faire autrement que de revoir urgentement certains comportements au fond pas si naturels ni bénéfiques que ça ! Sachons même parfois afin de nous y aider (mieux) écouter nos enfants pleins de bonne volonté, portés naturellement sur l’écologie (la vraie ou la "gadget" qui n’est après tout qu’une de ses facettes) qui, avec leur ressenti intact, leur esprit pas encore formaté, voient souvent les choses comme elles devraient être..Beaucoup de gens s’accomodent encore, comment dire..d’un "raisonnement du milieu" consistant à dire qu’après tout, toute considération extérieure, il faudrait raisonnablement manger un peu de tout (merci en passant les pubs tv pro viande qui les maintiennent constamment dans cette opinion).La question est : peut-on rester indéfiniment entre 2 ? Evidemment c’est sûr que c’est indéniablement mieux que rien, une bonne amorce de processus, qui les incitera à changer encore plus, mais pour l’instant de fait, insuffisante par rapport au lourd tribu constant que paient pas mal d’espèces animales pourtant égalitaires en tout point à la base, à nos précieux proches animaux compagnons de vie à la maison..En 1 mot comme en 1000, aucun pseudo argument ne tient en fait , quel qu’il puisse être, devant tant de cruauté, de plus totalement inutile faite aux animaux ni les ravages incontestables sur tous les plans d’une alimentation carnée, qu’on en soit plus ou moins bien informé, s’en rende compte ou pas, cela ne change quasiment rien à la plus que triste réalité et finalité des choses..C’est ce que nous allons facilement démontrer et voir ensemble si vous le voulez bien tout au long de ce site sous ses divers aspects !

- " Que dire des fetes de fin d'année pires moments parmi tous pour eux ? "

En 1 mot : on s'en doute, une gabegie
"bain de sang" affreusement démesurée sans nom qu'on pourrait de surcroît facilement éviter avec une volonté commune, c'est presque ça le pire dans l'histoire ! On voudrait presque nous faire croire qu'une fete de fin d'année sans les plats carnés typiques qui vont avec que nous ne citerons pas, pas la peine on ne les connait que trop bien, ce ne serait pas une totale fete !! N'est elle pas pourtant symboliquement une période d'amour sacrée, en aucun cas le mal sacrificiel (in)direct personnalisé dans toute sa splendeur ! Pour qui ? Les vendeurs qui ont bien entendu comme on dit plus d'un tour dans leurs sacs (subtiles poussives techniques de vente..), défendent à qui mieux mieux tout simplement adroitement sournoisement effrontément sans beaucoup de scrupule leur "steak becs et ongles"..c'est bien le cas de le dire ! On a bien ancré ce genre d'idiotie dans nos tetes parmi d'autres, malheureusement devenue une habitude pour le moins routinière, le mal est fait pour raison commerciale..En tout cas aucun répit pour les betes loin s'en faut !! Ce n'est pas non plus du tout une raison suffisante pour se résigner une seule seconde, tout peut changer en changeant ce qu'il faut déjà dans nos vies, la vie n'est-elle pas faite elle meme de changements successifs !? Tradition égale-t-elle cruauté ?? En résumé pour parler clairement : "table sanguinaire du diable ou sans aucune commune mesure nettement plus saine tout niveau de dieu, au fond il n'y a pas d'autre mots, laquelle préférez-vous" (quelque soit le nom qu'on donne à ces représentations peu importe) ? A chacun de nous de se poser au plus profond cette question cruciale et de choisir ! Notre choix à nous en tout cas, celui de millions de gens de par le monde est fait depuis longtemps, depuis toujours, depuis que le monde est monde ! Ceci dit, tous les produits publicitaires sont de toute façon répétons-le en général justement ceux à ne pas acheter.. Faisons en notre propre conclusion finale si on continue de regarder les choses en face sans se voiler la face ! Vive définitivement indéniablement les "fêtes sans produit cruauté" au fond sans nul autre pareil niveau respect de base, estomac, accord avec soi même, le monde qui nous entoure qui nous connecte tous, ses profondes convictions ! Quitte à se répéter, c'est si facile, sinon, ceci dit encore une fois sans surmoraliser personne, ce serait vraiment de la mauvaise volonté au regard de tout ce qu'on sait et qu'on ne pourra de toute façon étouffer bien longtemps !

- " Et les satanées expériences des labos sur les animaux servent-elles au fond vraiment à quelque chose ?"

Bien sûr que totalement non, pourquoi, vous en doutiez un seul instant, c'est pourtant tout aussi évident comme constat quand on se renseigne un peu plus loin que la vitrine nauséabonde pleine de faux bons sentiments pailletés, que tout le reste de l'esbrouffe, y compris bien entendu dans certains show médiatisés hypocrites honteux, faussement compatissants jouant sur une factice émotion en amont, que nous ne nommerons pas, vous les connaissez aussi bien que nous qui vont jusqu'à racketter les gens pris pour plus bêtes qu'ils ne sont, du reste déjà démunis par leur pouvoir d'achat avec de faux espoirs qui arriveront comme par hasard toujours après, après..après quoi : le déluge peut être ?! Et tous les ans, ça n'empêche pas qu'on reprend les mêmes (personnes et ingrédients), ça recommence de plus belle ; à quand les résultats concrets tant attendus, en dehors bien sûr de quelques "miettes" ici et là pour faire habilement patienter encore et toujours dans un éternel jeu d'espoirs et de dûpes ! On attend encore ! Qu'on arrête enfin de faire croire à tort (on gagnerait bien du temps, des faux espoirs et de l'argent) que la recherche est (plus) compliquée (que prévue) alors que de surcroît il y a visiblement des traîtements naturels assez connus dans beaucoup de pathologies qui peuvent marcher mais là, étonnam'ment et paradoxalement mis de côté pour de sombres raisons..Ne pêchons pas non plus par naïveté au risque dans ce cas, d'espoirs déchus quelque part bien mérités..Conclusion : des dizaines d'années de recherches en tout genre pour quoi au juste, osons regarder comme pour d'autres choses, la vérité bien en face : tout au plus des cosmétiques chimiques d'usages superflus, la plupart du temps inefficaces de surcroît, ou traîtements médica'menteux (rs) moyenâgeux inefficaces sur ces pauvres animaux scandaleusement réduits à l'état d'éprouvettes ! Que peut-on de toute façon espèrer de manière sensée, de telles pratiques d'expérimentations atroces inimaginables de plus totalement inutiles, de millions d'animaux de par le monde chaque année ! Qu'ils tenteront bien sûr jusqu'au bout, comme ils l'ont toujours fait, les connaissant eux, leurs procédés et autres façons de faire tout aussi mesquines, sans aucune limite, de justifier pour toutes les bonnes raisons du monde, en fait sans fondement, en 1er lieu que c'était pour sauver en priorité des humains, peu importe les conséquences etc etc..tout dans le même genre de baratin de plus en plus grotesque (semblable aux soit disant prétextes éhontés "baudruches" des guerres qui n'ont jamais eu intrinsèquement aucune raison d'être, encore moins leurs incommensurables dégâts, de tout temps en fait bien poussées toujours par l'arrière).En définitif quand on y regarde de plus près, les techniques sont au final toujours les mêmes vieilles bonnes quelque soit le domaine concerné.Le temps passe parlant de lui-même comme preuve irréfutable de tout ce non sens, sans besoin d'autres explications inutiles ..Quelque part d'une certaine façon dans la même optique n'accuse-t-on pas aussi vulgairement et lâchement son chien de tous les pires maux pour se donner le droit de l'abattre sans plus de réflexion sans gêne ni minimal respect de la vie ?! Simple et cupide question de marchés au final, comme tant d'autres, comme on le sait visiblement que trop bien ! Vérifier et acheter le plus possible les produits BIO ou sous estampille "Valitox sans tortule animale". De plus il existe une menace planante qui empire encore le tout, d'une directive européenne totalement illogique à contre sens des efforts de la population, sur les chiens/chats abandonnés ou errants qui se retrouveraient systématiquement dans ces honteux laboratoires de la mort ! De qui se moque-t-on, décidément c est de mieux en mieux !

* voir l'excellent film ALF sur le sujet en dvd (lien dans les videos du site)

- Et que penser de cette soit disante futuriste "viande in vitro" ?

A la base très franchement on peut répondre à cette question catégoriquement en sachant qu'on a de toute façon pas besoin de viande vraie ou fausse façon de "l'aile ou la cuisse.."(film) pour vivre, que notre régime normal ainsi que celui de nos tout 1ers ancêtres est, on ne le répétera jamais assez, ainsi (frugivorien/cueilleur) ! Il ne s'agit au fond que d'une "alternative mi chemin" pour répondre d'une façon ou d'une autre à la génération des "mordus de barbaque" à dire vrai, parfois encore trop conditionnés dans les à plus d'un titre funestes habitudes qu'on leur a faites prendre au fil du temps, pour s'en passer contrairement aux nouvelles générations qui diffèrent fort heureusement de plus en plus totalement, de cette vision plus que cruelle "droit dans le mur" de choses qui ne peuvent de toute façon plus durer à plus d'un titre..Ceci dit, si c'est bon à prendre comme tel pour éviter toutes ces insoutenables plus qu'atroces souffrances animales en attendant mieux, c'est justement mieux que rien faute de mieux, faute de l'excellentissime "tout végétal"..Certes que d'interdits c'est ma foi vrai, de là à tout mélanger encore une fois, mieux vaut que non ! Il y a plutôt matière encore plus raisonnablement à prendre, à laisser et à manger..! 

"On nous interdit tout, la viande aussi, marre la fin ?!.."

D'accord évidemment sur ce point si évident qu'on ne peut tous malheureusement que constater toujours + ou - par cycles selon les fameux "robinets ouverts/fermés), ce qui ne donne pas non plus à contrario le droit à la permissivité la plus totale sans minima reflexion, juste milieu oblige..! Plus que fatigués à la fin (et il y a largement de quoi avouons-le !) d'entendre à longueur de temps "à qui mieux mieux" ce poncif usé jusqu'à la corde qu'il faut manger raisonnablement de tout "point barre"..La "voie équilibrante dite du milieu" pour toute chose est il est vrai très tentante, marche même incontestablement à merveille pour la plupart des choses, poussant même parfois cependant il faut bien le dire, à une "espèce de paresse intellectuelle sclèrosante en adhèrant, se ralliant trop facilement, hâtivement à l'opinion sécurisante confortable tiède de la masse" (de surcroît trop souvent pré mâché, que trop formatée, ce qui n'arrange rien!), sauf nommément justement sur le plan culinaire (ou même autre ex avec les sacro saintes valeurs morales dans la vie en général) où quelques uns des "interdits" qu'on nous balancent trop souvent abusivement à longueur de temps, plutôt "ali'ments..de base très très déconseillés" sonnent eux pourtant bien vrais (tels les éternels "viande"/laitages animaliers/gluten) > autrement dit les "fameuses exceptions" dont il faut là tenir compte, présentes pour tout, après tout rien d'étonnant à cela..C'est connu, qu'une majorité surtout "suivante" a-t-elle pour autant toujours raison ? Evidemment que non, pas toujours ! A l'inverse parfois (souvent) d'une "minorité grandissante" qui elle contre toute attente, peut être plus disons "dans le vrai"..?? En 1 mot comme en 1000 on ne le répétera de toute façon jamais assez ; on ne doit oh grand jamais s'empêcher d'un minimum de réflexion vraiment personnelle (dur dans les temps qui courent) tout domaine avec un maximum d'informations indépendantes..! A tel point que c'est même le tour des employés des "abattoirs" qui vont jusqu'à dénoncer carrément leurs "conditions de travail" en en ayant plus que marre de voir évidemment au 1er plan, de telles horreurs répétées sans limite tout les jours (notamment les animaux allètants encore ou en pleine gestation etc), cela va maintenant jusque là ça veut tout dire, c'est pas pour rien loin s'en faut, non ?!.. 

Et ce bon vieux Darwin qu'on ne présente plus & cie ?

Facile quelque part à priori de tenter de rabaisser par tout les moyens (remarquez on est déci'dément.. plus vraiment à ça près au point visibe actuel où on en est..), le réel superbe spirituel Etre Humain (après tout il faut bien appeler les choses par un nom ou un autre) que nous sommes tous en nous apparentant directement sans plus d'ambages au(x) singe(s) certes nos cousins mais tout de même il y a des limites à tout surtout aux rapprochements hâtifs ! Alors que selon toute évidence nous serions nettement plus proches du principe du "créationnisme" plus crédible comme dit plus haut...! Après tout aux lumières de maintenant bien heureusement MOINS TENEBREUSES avec le temps ; combien de pseudo versions officielles et d'images de marques d'hommes de cet accabit apparentés trop souvent au pouvoir sous une forme ou une autre (franc mac pour les Pasteur etc etc..) donc non libres de leurs choix et jugements, ont après coup été clairement plus qu'égratignées, priés instamment pour le moins pour ainsi dire de "revoir leur copie"... 

~ La Boîte à idées ~     

Suggestion générale pour plus d’équité..

Dans une certaine logique disons plus humaine des choses après tout pourquoi par exemple les propriétaires, aux comportement il faut bien l'avouer, parfois abusifs (demande de garant meme pour ceux qui ont passé l'age de l'étudiantisme..passage devant des "notaires ou agences charognards & cie", pas d'animaux, de perforations murales etc dans la rubrique "incroyable mais vrai" d'une surenchère exponentielle folle inconsciente paradoxalement apparemment acquise), n'offriraient pas chaque année à leurs locataires, à titre d'espèces d'étrennes de remerciement pour les autres mois payés, le 12ème mois de loyer, idem d'ailleurs pourquoi pas pour les trait(r)es en général sur le modèle quelque part du "3ème produit offert sur 1 acheté.." !? On peut toujours rever, au moins ça c'est encore non payant, et fait directement aussi parti de la vie non, alors profitons en pleinement au moins à ce niveau, on ne peut pas nous le prendre, c'est toujours ça de pris ! Un juste mois de répit après tout parfaitement équitable pour une fidélité de paiements réguliers, cela pourrait se comprendre non, sans que ce soit considéré pour autant le moins du monde comme un luxe..plus comme une loyale bien méritée part de contrat mutuel qui respecte équitablement les 2 parties ! Ce juste cadeau ne tomberait-il pas bien au fond au moment opportun de la fameuse symbolique trêve de fin d’année dans un monde plus humain ?! A l’instar du non neanmoins aussi bienvenu 13ème mois salarial.Et, ne nous arrêtons pas en si bon chemin, dans le même élan éthique "sans aucune idéologie excessive ni rêverie debout à l’état de veille" (au fond d’ailleurs après tout qu’y-a-t-il de mal à ça).. ne pas limiter leur montant mensuel (c'est connu très majoritairement excessif) à 400 € fixes maximum hors APL, qui reste somme toute une somme moyenne d’emblée plus abordable pour tous les budgets surtout les plus modestes ?!..Idem avec des taux bancaires idéalement sans intêrét ou très faible.Comprenons-nous bien, il ne s’agit pas à redire sur tout, simplement sur certaines choses (abusives) sans plus, c’est tout ! Des gestes de ce type feraient en tout cas au moins qu’on y irait au moins enfin dans un certain bon sens..La liste est à dire vrai, longue pour plus de respect et de valorisation générale vraiment satisfaisante des valeurs humaines et vivantes évidemment par évidence, fondamentalement prioritaires..

STOP BOUCHERIE . . STOP CARNAGE . .

STOP SOUFFRANCE DE SURCROÎT TOTALEMENT INUTILE . .

VIANDE : "DES GOÛTS OU DEGOÛT"  ?!

Aimez-les, aidez-les, ne les mangez pas, c’est logique, beau programme et assez jolie formule qui résume bien des choses, pour ne pas dire l’essentiel de la vie entre gens de bonne volonté, non  ?!

sensiblerie = sensibilité normale = ressenti moyen et juste des choses de la vie

petite "vérité" si galvaudée à réajuster, remettre en place..

Les animaux sont nos frères d’âme, pas d’arme !

Assez de cette indescriptible tuerie permanente facilement évitable avec un minimum de bonne volonté, qui n’a que trop durer, ne sert strictement à rien, mène tout droit à la désolation  !

 1)  Réfléchir   

2)  Savoir se remettre intelligemment en question le cas écheant pour le bien de tous 

3)  Agir

Protection faune et flore, de la nature dans la totalité sous toutes ses formes..

 On aime tous les animaux sans exception, on les mange pas, seule solution d’avenir !

Le végétarisme c’est en fait bon pour tout et tous  !

- santé corps / esprit - préservation des espèces et de l’environnement -

Qu’elle est incontestablement vraiment bien plus belle la vie

sans produit carné d’aucune sorte  ! !

Le corps est faible, l’esprit est et peut tout

Faites utilement circuler un maximum ce site informatif autour de vous

(ou un autre du même genre)

aux personnes déjà sensibilisées ou non

par ce constat intenable alarmant . .

Nul ne pouvant rester de fait logiquement totalement insensible

face à une telle souffrance animale pour le moins anormale même difficile à imaginer !

Encore merci au nom des animaux esprits bienfaisants de la nature !

Agissons concrètement par nos achats nos actes et nos pensées (positives)

de tous les jours avant qu’il ne soit trop tard vue l’urgence de la situation

(sans tomber pour autant dans un alarmisme trop lourd à porter ni la peur qui n’amène jamais rien de bon..) !

Le mot végétarien vient d’un verbe latin signifiant croître, celui qui choisit de vivre sainement, en équilibre et parfaite harmonie avec lui-même, les lois de la nature qui l’entourent dont il fait directement partie... Par nos choix alimentaires et nos petites actions courantes , nous pouvons à la longue changer beaucoup ! Rappelons-nous quand même que nous sommes en définitif ce que nous mangeons, pensons, faisons ! Pour toutes ces raisons et bien d’autres en dehors de toute moralisation excessive, essayons donc tous de tendre vers le haut, la tête avec, quoi qu’il puisse arriver, simplement histoire de ne pas avoir de regret par la suite, qu’on aurait pu éviter avec un peu de bonne volonté personnelle.. C’est au fond pas si compliqué !

" Tout passe par leur regard à qui sait le voir "    

" Des espèces dans des espaces suffisamment espacés ou désespérément dépecées au choix ? Telle est la vraie question ! "

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site