Petit guide futé des "écolo'mies"/Nos droits divers et petites consignes en cas de crise pour nous gens du peuple et autres abus locatifs..

économie / écologie / droit / locatif

stop euro

Bon gré mal gré face aux contextes de tournures cycliques socialo répétitives rendus factice'ment.. mouvants de la vie voir aux aggravations tout domaine, auxquels nous sommes tous plus ou moins obligés de faire face, nous plier, y compris même à une certaine infantilisation pour ne pas dire arbitraire anormale qui du reste, ne date pas d'hier, qu'on voit et connait tous, aux (durcissements des) si orgueilleux organismes inhumains, auto proclamés, goinfreusement ponctionneurs dont la réputation n'est plus à faire loin s'en faut, connus déjà de toute façon pour être peu souples à la base se croyant (faussement) tout permis.. tous autant qu'ils soient et tout leurs fréquemment bornés executants transformés en disciplinés petits soldats "zombies" bien appris (pour ne pas dire autre chose de moins complaisant..) devant leurs forteresses de papier, qui font rarement cadeau d'un sou de remise (cest bien le cas de le dire) à leurs semblables les prenant trop facilement pour le moins très abusivement pour veaux, vaches à lait, moutons à tondre et autres pigeons à plumer indéfiniment à qui mieux mieux, le tout dans un système rendu "inopinè'ment.." fou, nous compliquant ainsi encore davantage à loisirs grandissant, qui plus est pour le moins arbitrairement l'existence déjà souvent pas facile pour tout le monde, tels presque des oiseaux qui avec un malin plaisir déchiquettent leurs proies, pour dire les choses comme elles sont, comme on peut les constater que trop en espèce de verdict mitigé.. Essayons en fonction de tout ça de ne jamais tomber (surtout trop et trop longtemps) dans le piège par trop facile d un dit "pessimisme exacerbé" certes souvent compréhensible, là n'est pas le sujet, mais qui tout compte fait finalement, n'apporte la plupart du temps rien de vraiment bon sur le long terme, en rebondissant, surfant, plutôt intelligemment comme on le dit si bien, en trouvant quand même fonction de nos forces personnelles et possiblités collectives, d'autres "moyens subterfuges" à notre portée à tous pour se défendre (ses droits) tout simplement à notre échelle, quoi de plus légitime, nous en avons même quelque part le devoir à contrario, entre autre en faisant, sans tomber pour autant dans les extrêmes du vilain défaut de radinerie, des petites ou grosses économies certes toujours bonnes à prendre mais tout de même pas dans n'importe quelle condition (malbouffe etc)..Même si nous ne pourrons peut être pas non plus totalement éviter d'en revoir certaines archi connues à force d'être entendues partout, nous essayerons en tout les cas, le cas échéant agrémentées la plupart du temps de supplèment d'infos plus ou moins connues..sans, inutile de le préciser, pour autant devenir "radin" (gros défaut en soit)..Sans parler des bonnes vieilles par essence indémodables "recettes de grand mère" particulièrement économiques qui peuvent également aider dans bien des cas en évitant d'autres achats inutiles spécialement s'ils s'avèrent de moins bonne qualité (voir les diffèrentes rubriques)..

 - des prix pas à n'importe quel prix réduit au détriment d'un minimum de qualité, de la santé, c'est quand même à la base très important, ça parait plus qu'évident, d'autant qu'on trouve maintenant tout de même du "bio à petits prix" idéalement de saison/proximité pour que toute la famille puisse en profiter le plus possible ! C'est pourquoi comme on le sait tous normalement déjà, en plus quand on le peut de privilègier un maximum notre autarcie personnelle avec entre autre les jardins potagers bien utiles à plus d'un titre etc etc) faisons aussi un maximum marcher plutôt nos petits marchés régionaux (les prix, c'est connu sont très souvent littèralement bradés les dernières minutes avec même parfois carrément des denrées gratuites), la vente directe à la ferme (si produits respectueux non traîtés), les petites vraies enseignes, les AMAP par principe bio etc..Quoi qu'il en soit il est toujours bon de répéter de bonnes évidences pleines de bon sens "qui sentent bon notre si précieux terroir", ce n'est jamais en soit une perte de temps si bien sûr dans des limites raisonnables, s'entend.. ! N'oublions pas non plus que les fameuses promo ou gratuité produits sur coupons réponses, aussi tentants apparemment soient-ils dans les rayons des grandes surfaces ne sont pas et de loin ceux de bonne qualité..facteur qui compte tout de même non ?! D'autre part le mode de vie "sans viande" permet aussi de substancielles économies sans compter la foule d'avantages qui en découlent directement !

- concernant la qualité du linge, opter plutôt raisonnablement pour la lessive maison à base du bon vieux savon de Marseille en copeaux, des noix de lavage pour un linge moyennement sale avec quelques gouttes d'une bonne huile essentielle parfumante au choix et du vinaigre blanc multi tâches comme adoucissant qu'on doit du reste tous avoir en 1er plan dans nos armoires en bonnes ménagères..Eviter par contre les boules de lavage au rayonnement d'ondes subtiles pas conseillé du tout entre autre comme empreinte sur les vêtements: un de leurs effets majeurs à ne pas prendre non plus à la lègère, tout finissant par compter et surtout s'additionner au final..

- encore une fois répétons-le à bon escient, accordons une place de choix dans notre petite pharmacie verte de 1ère urgence, car il le mérite amplement à un excellent produit naturel comme l'extrait de pépins de pamplemousse multi usage familial ("vrai antibiotique végétal" antiseptique économique longue durée contre les refroidissements divers etc), idem pour l'argent colloïdal mais encore l'argile verte en poudre ou tube, l'huile essentielle de lavande antiseptique..

-  en produits multi usages tout en un en aliment/complèment alimentaire/usage domestique, citons car ils le méritent amplement : les bonnes huiles, les laits végétaux naturels (riz, épeautre, amande, chataigne etc hormis les soja/tofu indéniablement nocifs à la base) ou encore le vinaigre de cidre Uberti, tous très riches en nutriments essentiels, mais aussi la plante d'ornement intérieur bien connue à force de réelle efficacité dénommée aloe vera dont on peut en plus profiter de son suc à boire ou en application externe, gorgé de toutes les vitamines nécessaires, ou presque assurément à 99% en coupant simplement ses feuilles dans le sens de la feuille au fur et à mesure des besoins familiaux ! N'oublions pas non plus en passant, profitons des bons fruits de nos campagnes en plus 100% gratuits eux aussi gorgés de vitamines qu'on a trop souvent tendance malheureusement à négligemment ignorer, quel dommage, tels les cynorrhodons, mûres, baies de sureau, arbres fruitiers, à ne cueillir bien sûr de préférence que dans les endroits naturellement préservés hors ras du sol ...

- user de préférence du tarif lent (certains timbres sont de toute façon autocollants) pour tous ses envois postaux (sinon à coller à la colle vue le risque inhérent de bactéries sur les timbres) vue le prix des timbres étrangement de plus en plus élevé, les privatisations et actionnaires comme on le sait abusifs ne donnant pas tout les droits..

- contrairement à des pubs bien tapageuses "pro bank & cie" (certains n'hésitent même plus à les nommer plus justement autrement).. comme on le sait que trop en vrai des "espèces de boussoles inversées" qui vont presque par définition toujours à notre détriment (entre autre sachons-le, répétons le autant de fois que nécessaire avec l'usufruit par nature et principe complètement amoral, illégal seul le "prêt gratuit" l'est !) ..ayons donc à l'inverse l'intelligence alerte, la conscience d'esprit de conserver chez soi ses valeurs marchandes (encore) sûres en or/argent (bijoux etc) quand on a bien sûr la chance d'avoir les moyens d'en détenir, nos (petites) économies nous appartenant après tout 100% de plein droit, logique non !?..Attention cependant c'est important aux de plus en plus courants "faux vrais lingots d'or de même poids et aspect extérieur même dans le circuit officiel" faits en vérité de vulgaire composite interne (tungstène etc)..En ayant pour allèger un maximum l'ensemble, un minimum sur compte courant (déjà avec les "faux frais" fixes..de plus pour remettre les choses à leur place, notons, c'est loin d'être un simple détail, que les dits comptes courants n'ont été généralisés que dans les années 1980 suite tout bonnement à des pressions du haut, comment faisait-on avant, ne s'en passait-on pas le mieux du monde, après tout, "nostalgie" fondée y compris, pourquoi ne pas tenter de revenir un tant soit peu en arrière pour tout un tas de bonnes raisons en refusant les soit disant "progrés" qu'on nous inflige à grands renforts de publicités, qui en fait n'en sont "assurè'ment.." pas du tout quand on les regarde de plus près !!)..

- pour les moyens de paiement courant en évitant le plus possible la fichue aliènante sournoise à plus d'un titre "monnaie virtuelle" faussement pratique qu'on voudrait nous imposer, en FAUX PROGRES caractéristique comme trop souvent tant d'autres choses profondèment négatives d'ailleurs tout domaine, contre notre gré et nos avantages à nous : se référer tout simplement aux bons vieux en fonctionnant globalement le plus (simplement) possible en espèces, en évitant dans cette suite logique tout prèlèvement (ordinaire, Sepa) par essence abusif..On peut d'ailleurs "comme au bon vieux temps pas si vieux que ça d'ailleurs" continuer à percevoir son salaire si inférieur à 1500€ de cette façon en liquidités, si obstruction de l'employeur par pur méconnaissance ou pas, lui "sortir tout simplement du chapeau" une possible amende de 3ème classe ! Quant aux cartes "mouchardes" aux règles d'utilisation assez strictes, et payantes à la base de surcroît "pour du banal plastique pucé" (crédit, simple de retrait), "toute bonne volonté" (beaucoup le font de plus en plus vue la situation) peut très bien s'en passer (surtout la 1ère)...bonne idée à suivre non ? Même si comme toujours pour un tas d'autres choses, on nous pousse très lourdement dans le sens inverse, abusivement de plus en plus par tout les moyens, avec, qui s'en étonnera.. de fausses mises en avant de grossier plus que lassant marketing, pour des intérêts qui ne sont "proportionnelle'ment.." comme trop souvent pas du tout les nôtres...

Notons en passant puisque ça fait parti intégrante du sujet, qu'à contre courant d'un certain après tout ni plus ni moins simple "conventionnalisme relativement récent", au point d'ailleurs qui plus est où on en est tous, pour débloquer individuellement un peu cette situation globale quelque part anormale de monopole..de plus en plus de gens très pragmatiques comme vous et nous ("pas fous pour 1 sou" et en dehors de tout étiquetage par définition tout aussi conventionnel, restrictif d'aucune sorte) prennent, grand bien leur fasse, l'heureuse initiative quelque part si adaptée de se passer..eh oui c'est parfois concrètement faisable.. le plus possible (ou même tout bonnement radicalement) de compte personnel (quelque soit l'organisme "dit soit disant un peu trop vite ethique/solidaire" ou pas) quand ils le peuvent fonction entre autre de leur situation en le vivant au mieux..exemple idéalement à suivre dans tous les sens du terme en tous les cas..!

Attention notamment aux faux frais très souvent injustifiés comme on le sait, chèques que vous mettez sur votre compte, qui travaillent bizarrement trop longtemps, sciemment plus que prévu pour et par les services de reception, c'est bien connu « détourneurs de dates  valeur/arrivée », ces dits « jeux de dates » volontaires pour vous mettre en porte à faux et vous demander de faux frais de ce fait totalement arbitraires si votre compte n'est par malchance pas suffisamment approvisionné au moment opportun (pour les petits quoi en somme) etc...

Stop cartes !

- pour les problèmes administratifs/bancaires abusifs, notons bien que tout représentant "des dites lois" de quelque organisme officiel qu'il soit d'ailleurs (banque, crédit, bailleur etc), doit en tout les cas à tout les coups avoir expressèment en sa possession un titre exécutoire délivré par le tribunal à présenter en bonne et dûe forme avant toute intervention de quelque nature à votre encontre ! Plus généralement ne pas hésiter à sortir et vous servir des fameuses "Lettres type" possiblement réductrices de frais généraux sorties tout droit des textes de loi pour faire au mieux respecter ses droits, et au besoin récupérer de l'argent à la source ou par après :

-  L 247 du livre de la procédure fiscale (valable en gros pour tout, impôts, redevance tv etc) en disant clairement en tant que demandeur que vous ne pouvez plus payer.. sans parler des facilités de paiement qu'on connait tous souvent facilement accordées ou carrément des "demandes gracieuses" (une sur quatre accordée en moyenne) à demander expressément par les personnes imposables ayant du mal à payer et pour cause..

- article 15 loi 89-462 pour les locataires contre les abus d'augmentation des loyers locatifs

- user du "Nouvel usufruit" en Immobilier, des possibles "avantageux prêts sur l'honneur" pour les créateurs d'entreprise (Admical à Paris)

- jouer entre autre aussi sur les "articles 1699 et 1315 du code civil" pour entre autre demander des justificatifs ou même récupérer carrément vos frais bancaires abusifs (surtout si excessifs plus que la moyenne) si vous avez (encore) un compte courant (au besoin demander l'aide express de l'association spécialisée APLOMB FACE KAPPER)..

- en cas d'aggravation de votre situation financière, sait-on jamais, cela arrive forcément assez souvent : possibilité vous est donnée de menacer ouvertement clairement par lettre officiel tout créancier un peu trop zêlé (huissier, agent de recouvrement etc) auquel vous devez faire face de PLAINTE POUR HARCELEMENT MORAL s'il continue ainsi sans un ménagement minimal plus souple de votre dossier fonction de vos prérogatives, ce qui aura nettement tendance à calmer ses ardeurs informelles contre vous, petite "intimidation" qui marche normalement heureusement à tous les coups.. 

>> (lettre clé toute faite ci après bien utile dans ces cas : "Messieurs, vous m’avez prévenu que l’organisme XXX vous a mandaté pour recouvrir une certaine créance.Cette somme étant l’objet d’une contestation de ma part, j’use de mon droit de demander l’arbitrage de l’autorité judiciaire.Il appartient donc à cet organisme de solliciter le juge d’instance aux fins d’obtenir une « ordonnance portant injonction de payer ».Le cas échéant, dès que celle-ci me sera signifiée par voie d’huissier, et en fonction des éléments présentés, je me réserve le droit, soit de payer, soit d’y faire opposition dans le délai d’un mois.Le juge d’instance ou de proximité me convoquera en audience et je pourrais alors lui exposer mon point de vue, documents à l’appui.Le juge pourra alors valablement trancher sur la validité de ladite créance ou non.Il n’y a pas d’autres procédures. Je vous demande donc expressément de cesser vos relances et d’informer l’organisme qui vous a mandaté de ma position.A partir de la date de réception de cette lettre, toutes relances de votre part, tant par courrier que par téléphone, seront considérées comme du harcèlement et de l’intimidation. Je n’hésiterai pas à porter plainte pour ce motif, ce qui hypothèquera sérieusement vos chances d’obtenir la validation de la dette par les voies judiciaires.Je vous prie de croire, messieurs, en l’expression de mes sentiments respectueux sur l'honneur" pour les créateurs d'entreprise..)"..

Pour tout renseignement complèmentaire utile sur ses droits divers, contacter au choix le bureau des aides de son Conseil régional, les consultations gratuites aux Maisons des avocats régionales ou encore mieux pour se défendre et obtenir des infos financières, contacter des associations de contribuables telles : L'APLOMB FACE KAPPER (association pour la légalité des opérations et mouvements bancaires située à Paris), STOP BANQUE, LES TONDUS, L'AFUB, PAYERIMPOT.BLOGSPOT.COM sur le net, et éventuellement ensuite sous toute réserve les CONTRIBUABLES ASSOCIES sur Paris.. ou encore la CNIL pour tout abus intrusif dans la vie privée..

Voir aussi l'association « Victimes d'EDF" de Mr Malhaire pour tout litige avec cet organisme. au 4 rue de Verdun 27270 Brogli....

Idem pour prolonger quelque peu le sujet pour l'enregistrement abusif car devenu en partie à notre insu, toujours comme de coutume pour de soit disantes bonnes raisons, quasi systématique des appels téléphoniques que nous passons envers les administrations ou même sociétés VPC, selon votre droit le plus strict toujours valable, préciser expressément le cas échéant dès le début de votre appel si vous ne tenez pas spécialement à être enregistré selon des questions privées de simple principe citoyen..

- pour un tas d'excellentes raisons "écolo'miques"..faire marcher bien entendu le plus possible comme on le sait déjà que trop bien, le troc, le recyclage, tout produit tout niveau, couture/tricot etc etc

- pour les plus doués manuellement ou simplement avec un peu d'imagination, on peut aussi réaliser soi même (ou par ses enfants ou avec eux encore mieux) des cadeaux artisanaux de "récup" ou non, en tout cas pas "moches" du tout si bien faits, sans tomber forcément s'entend, rassurez-vous dans le "grand n'importe quoi" avec même un petit côté écolo "artisans du monde" et vraiment personnalisé très apprécié, épanouissant, thérapeutique et pédagogique pour celui qui le fait et l'offre, et surtout celui qui le reçoit signe et but en soit d'un beau partage ! Qui tiennent en tout cas la route avec ce dont on dispose chez soi de matériaux et matières naturels divers (papier kraft, ruban raphia ou autres, bois, feuilles séchées, galets, scrapbooking, poteries en argile, dessins, peintures, couture, tricot, broderie etc) fichtre pas de limite à la création .. !

- énergies globales réunissant 2 qualités fondamentales que sont le naturel et l'éconnomie d'utilisation courante (en dehors des règles d'usage populaire très connues) : pour le chauffage en attendant il faut bien le dire, enfin le retour de la si bienfaisante tout niveau, gratuite illimitée vraiment idéale "énergie libre" (à base d'aimants eau ou autre) qui se fait quelque part tant attendre pour malheureusement toujours à nos dépends, de sombres basses raisons de marchés, dont on parle cependant heureusement de plus en plus, de moins en moins sous couvert.. actuellement à notre disposition à tous, retenons la bonne vieille cheminée rustique centrale, les systèmes de chauffage solaire des poêles de masse (en prenant toutes les précautions élémentaires logiques d'usage contre les éventuelles fuites toxiques de monoxyde de carbone maintenant heureusement bien connu / vérification générale, ramonage annuel), radiateurs bio sélectifs anti ondes en prime, panneaux et miroirs chauffants à infrarouges longs.En tout cas mieux vaut éviter le chauffage au sol (geotherme) mauvais pour la circulation des jambes, en somme une fausse bonne idée après etude, et les dangereux bien connus combustibles au gaz comme on le sait potentiellement inflammables, c'est pas rien (sans parler de celui de schiste tout aussi alertant) !

- éclairage : après réflexion et étude selon diffèrents critères basiques (qualité de lumière, durée de vie, non nocivité etc), seuls s'en tirent vraiment bien, les ampoules plein spectre à la lumière proche du soleil qui recréent subtilement les 9 couleurs de l'arc en ciel, certaines faisant même double effet/ionisation/purification d'air à incandescence, éventuellement en dernier recours les leds à la condition express qu'elles soient surtout sans phosphore.A la limite les bonnes vieilles ampoules à filaments qui n'emettaient rien de mauvais à part une qualité d'éclairage moyenne, largement battue par les ampoules pré citées ici en 1ères, qui recréent l'énergie solaire.Ne pas opter en tout cas, contre toute attente, pour les économiques standards avec puce et au mercure qui ne possèdent que l'avantage d'une faible consommation insuffisant en lui-même, point commun qu'elles partagent de toute façon avec d'autres..N'oublions pas non plus en parfait complèment tamisé quasi indispensable pour une ambiance zen, les superbes lampes polonaises en cristal de sel orange marbré aussi belles que rayonnantes énergétiquement parlant..

Devant les tarifs exagérément exponentiels et autres abus caractéristiques (compteur électronique ultra nocif "mouchard" LINKY avec une très sournoise micro caméra intérée) répétés par des privatisations arbitraires d'Organismes tels ERDF/ENGIE (drôle de nom "angélique" en passant) etc..une certaine "sagesse préventive de bon aloi" nous suggérant de nous passer un maximum du à non mois penser, déplorable "Dieu électricité du tout électrique dans la vie de tout les jours" vers lequel on nous a malheureusement poussés tous si subtilement ces dernières années nous faisant croire comme trop souvent que cela représentait un soit disant "progrès" ayant la particularité de nous faire "tout avaler sans broncher"..Concrètement de nombreux appareils du quotidien n'ont somme toute pas échappé à cette autre règle sournoise (transistors/moulins à café/voitures/vélos tous autonomes ou à piles selon les modèles etc etc..autonomes ou à piles selon les modèles histoire d'être tout simplement encore plus économes en énergie et surtout moins aliénés à ERDF !!!!)

* Voir aussi l'association « Victimes d'EDF" de Mr Malhaire au 4 rue de Verdun 27270 Brogli pour tout litige de facture avec cet organisme sur lequel il y a beaucoup à redire !

- concernant l'eau : ingénieux logiques et au fond anciens systèmes de récupération directe d'eau de pluie dont on parle beaucoup inutile d'insister, dont l'astucieuse geothermie avec sa grosse cuve filtrante de stockage et autres filtreurs d'eau domestique (ou même pourquoi pas dans un souci d'efficacité et de sûreté c'est encore mieux : l'eau minèrale en double sécurité de purification) au charbon actif (Hydropure) faute de mieux ou encore beaucoup meilleur justement : par osmose inversée (si on se décide à boire quand même malgré tout l'eau du robinet recyclage de beaucoup de déchets impurs et pour le moins singuliers, n'oublions pas ce détail) en la reconstituant/reminéralisant avant de la consommer avec soit un petit appareil supplémentaire prévu à cet effet, soit simplement en y ajoutant une petite cuillerée de sel non raffiné, ou un peu de citron, celle ci ayant perdu tous ses éléments vitaux en plus des indésirables avec cette opération de nettoyage efficace mais radical, le top étant encore l'eau pure gratuite des montagnes quand on a la chance d'y habiter, n'ayant rien de meilleur en fait comme on le sait tous de se rafraîchir clairement directement à l'eau de source du robinet de la fontaine du village qu'à celle du robinet maison qui n'a strictement rien à voir niveau pureté, aucune commune mesure ! Ou encore on peut opter pour la minèrale au ph faible de préférence en bouteille de verre comme on en fait plus..

- pour ce qui est de la apparemment très "tendance colocation" excessive sous couvert de pseudo écologie quelque peu récupérée à toutes les sauces, trop facile parfois même presque factice à moindre coût pour tout tant plebiscité par "nos amis médias" qui n'épargnent jamais finalement rien ni personne, il s'agit tout au plus en fait quand on fouille un tant soit peu le sujet, non moins que d'une "fausse bonne idée surtout théorique" ultra promotionnée, à l'inverse du pourtant sacro saint inaliènable "droit immuable à chacun de possèder quand il le peut le plus possible ses propres biens ou objets tout secteur de marchés.." Source assurée de beaucoup moins de conflits dans beaucoup de cas dans la vraie vie ! Encore un exemple s'il en est, c'est maintenant connu, en gros de quasiment toujours les prendre "à rebrousse poil" en allant plutôt délibérément à gauche lorsqu'ils nous indiquent la droite ; c'est même entre autre à ça, cette espèce voulue de "boussole inversée", qu'on les reconnait il faut bien le dire ..

- y avez-vous déjà songé comme du reste certains le font déjà avec le recul nécessaire "comme au bon vieux temps après tout très récent", pourquoi ne pas astucieusement éviter un maximum les dits "faux frais" qui mine de rien s'accumulent inutilement représentant un certain poids en fin de mois.. à savoir qu'on se passe notamment assurèment très bien comme il n'y a pas si longtemps "hors marketing outrancier", des "pseudo évolutions tendance inversée" que représentent à n'en pas douter quand on prend la peine de les scruter de plus près : certains appareillages d'une utilité somme toute relative remise en doute légitimement à bon escient tels les soit disant banalisés envahisseurs portables avec tout le cortège de leurs incontestables méfaits (addictions presque automatiques, ondes saturantes), les cartes personnelles utilitaires (paiement bancaire, crédit, fidèlité etc), le "net pas net" tout autant non indispensable pour vivre bien tout au contraire etc etc.. "C'était mieux avant ?" >> Très souvent OUI sans aucun doute, modèration ni retenue...!!

- mais aussi dans le même ordre d'idées très vastes ; les assurances  hors de prix qui plus est "des espèces d'oiseaux de mauvais augure" qui tout comme tant d'autres bien connus (banques, administrations, notables,  prestataires divers aux services exponentiels pour le moins gonflés style EDF/Veolia sachant qu'avant l'eau publique était tout simplement logiquement gratuite comme il se doit vue rappelons-le aussi, maintenant de plus sa moindre qualité etc), comme on le sait tous que trop malheureusement à nos dépends respectifs, font partis de ceux qui se sucrent souvent inutilement en économisant avec une certaine régularité nécessaire pour que cela marche, chaque mois soi même l'équivalent ou plus qui pourra le cas échéant servir identiquement en cas de problème (spécialement pour ceux qui sont en bonne santé) ?!.. Sinon, en fin de vie, c'est tout bénéfice au final pour ses "ayant droit" ! Bien sûr inutile de le préciser, ceci est forcément plus dur à réaliser en temps de crise, autrement dans la mesure des possibilités de chacun, l'idée est non moins bonne et applicable en elle même afin de ne pas enrichir abusivement plus que de raison certains "corps de métier" non éthiques au fond pas si indispensables que cela la plupart du temps quand on y songe bien avec un peu de recul..

- possibilité nous est donnés aussi de nous passer facilement et sans manque notable du superflu qu'on peut de surcroît remplacer économiquement par autre chose, valable dans beaucoup d'autres domaines d'ailleurs (hygiène corporelle ou de la maison en général comme le faisaient si bien nos aïeux c'est pas pour rien, qui sont d'ailleurs même parfois exactement les mêmes multi domaines, à l'époque encore raisonnée où une certaine "sur profusion marchande" n'avait pas encore envahi nos rayons débordants avec tous les abus automatiquement liés ! Donc pas une vraie perte en soit, comme par exemple certaines technologies inutiles aliènantes émettrices d'ondes, les totales inutiles kleenex quelque soit leur usage qu'on remplace comme avant par les bons vieux chiffons, les sacs à poussières au profit des astucieux aspirateurs sans, sur le plan pratique du cirage par un chiffon humidifié, l'intérieur lustrant d'une banale peau de banane (qui l'eut cru ?) fait au demeurant bien l'affaire ou même encore pourquoi pas, la vieille astuce de la salive à même la chaussure eh oui, remplacer les multiples produits d'hygiène pas toujours indispensables en soit (shampooing, gel douche, parfois même le dentifrice par un seul à tout faire, j'ai nommé le bon vieux savon naturel multi usages..

- lors de la pesée électronique de nos fruits et légumes (non traités) en magasins, vérifier le cas échéant si les curseurs de départ sont comme il se doit bien alignés au 0, certains excèdant plateaux vides, prendre cette sage précaution qui plus est multiplié par autant, "il n'y a pas de petites économies" ma foi comme on dit, non ?!

Petites et plus ou moins grandes consignes générales en cas de crise

En dehors du fait, on ne vous apprendra rien tout au moins à ce niveau, que tout les conseils que l'on peut donner sont ma foi bien évidemment toiujours à peu près les mêmes, valables en toute circonstance économique ou autre, car basés sur le simple bon sens populaire, peut être à 1 élément près, voici quand même quitte à se répéter dans les grandes longueurs, 3 mots d'ordre très simples à comprendre, souvent même à mettre en oeuvre fonction évidemment de nos possibilités individuelles : évidemment je vous le donne en 1000 : la bonne salvatrice essentielle entraide illimitée tout niveau "entre nous gens du peuple" comme on le sait, on le voit que trop, malheureusement entraînés par la force des choses par monts et par vaux.. Sans omettre le plus possible l'autonomie de corps, de ressources tout niveau (perso et énergie habitat) et d'esprit : en gros la vraie question étant quel est au juste "votre degré d'autarcie" ? A tout les coups spécialement aux périodes difficiles, préférer logiquement vivre à la campagne où, comme on le sait aussi, on peut plus facilement recouvrir au mieux à tout ses besoins urgents tout en pensant où que l'on soit, aux provisions alimentaires en bonne quantité toujours forcément utiles, bienvenues (à prévoir de toute façon dans tout les cas de figure), tout en privilègiant les sources de productions (marchés et agriculteurs locaux, jardins personnels, les AMAP etc) sans les "frayeux" bien souvent inutiles pour ne pas dire clairement "parasites intermédiaires"..Autrement dit le plus possible presque "tout le monde à la campagne..!".. Dans un autre registre retirer précautionnellement bien évidemment tout ses avoirs ou le maximum des banques de réputation spoliatrice et c'est peu dire.. Sans partir trop "dans le noir" comme on dit, en cas extrême de réels conflits, à prévoir idéalement avant le cas échéant tout refuge sûr à l'intérieur de chez soi ou au dehors est bien entendu bienvenu sans parler forcément de bunker (dixit les principes de précaution consignes générales des quotidiens de vécus historiques en temps de troubles divers plus ou moins graves).. Dans un autre registre éviter globalement toute adhèsion à toute forme de mouvements connus, trop grands quels qu'ils soient (syndics, politiques, sociaux et autres "pseudo dissidents vedettes victimaires sous contrôle au fond plus baudruches pêtards mouillés idiots utiles" qu'autre chose de plus vrai, sincère en roue libre etc) souvent non indépendants de base, fond, forme, ou même les 3 sous de non moins "faux airs de liberté attrape nigauds" avec des responsables médiatisés certes séduisants, charismatiques mais finalement quand on y (les) regarde de plus près après les communs, inévitables, fréquents, pardonnables "emballements personnels de départ", non moins en fait très souvent quasi à coup sûr "à double language double jeu ultra codé tout niveau", méfiance légitime par voie de conséquence/prudence donc à tout les étages..Tout bien réfléchi, le mieux étant encore de, comme on dit "piocher, en prendre et en laisser à bon escient selon ses ressentis, pour bien c'est bien entendu encore mieux approfondir soi même suffisamment si on en a le temps, la ribambelle d'infos (parallèles) que l'on reçoit tout azymut en quantités, sans surtout se laisser trop influencé, entraîné, encore moins à brûle pourpoint, dans le choix de ses actes entre ce qu'on doit ou ne pas faire..En 1 mot comme en 1000 en espèce de bon principe de base ; moins de possibles déceptions à la clef en faisant davantage confiance à nos modestes semblables, "petites personnes de la rue" tout comme nous, qu'aux gothas affichés ou plus subtilement cachés tous confondus à travers leurs "petits soldats & laquets en tout genre eux moins clairement identifiés, conscients ou pas dans certains cas..En somme ne nous laissons surtout pas prendre à tous ces "pièges sournois tordus tendus" qui malheureusement, triste constatation, nous entourent que trop..Contrairement à ce que l'on veut nous faire vulgairement passer, nous sommes tous plus intelligents que cela, c'est pourquoi entre autre n'hésitons oh grand jamais à explicitement le (dé)montrer, histoire de faire tomber du haut certains tristes "oiseaux rapaces de mauvais augure" que tout le monde connait..

 Immobilier / Les principaux abus dont sont victimes les usagers du secteur locatif

Dans son baromètre annuel, publié le 6 septembre 2013, la Confédération générale du logement (CGL) dénonce différents abus des propriétaires envers leurs locataires. Non-restitution du dépôt de garantie, location de logements mal entretenus, facturation abusive de travaux, mauvais établissement de l’état des lieux, régularisation tardive des charges, voilà quelques-unes des pratiques abusives des bailleurs (ou de leurs mandataires) qui méritent l’attention des pouvoirs publics.

La Confédération générale du logement (CGL)

Association française de consommateurs spécialisée dans le logement, l’Union nationale d’aide aux sans-logis (UNASL), devenue Confédération générale du logement (CGL) en 1957, a été fondée en 1954 par l’abbé Pierre.Depuis 2009, l’association a classé et répertorié par thèmes environ 10 000 courriers de locataires mécontents. Ces documents permettent à l’association de cerner les abus du secteur locatif.

La non-restitution du dépôt de garantie

Le principal abus opposant locataire et bailleur concerne le dépôt de garantie et plus précisément la non-restitution de ce dernier au terme du bail. Cette pratique abusive représente 15,98 % des 2 102 réclamations recensées en 2012 sur le site internet de la CGL

Il est d’usage d’insérer dans le bail, lors de sa signature, une clause qui permet au bailleur (créancier) de demander la remise, par le locataire (débiteur), d’une somme destinée à couvrir les éventuels manquements du locataire à ses obligations. Son montant ne peut être supérieur à un mois de loyer « en principal » (c’est-à-dire hors charges), depuis l’entrée en vigueur de la loi 2008-111du 8 février 2008 « pour le pouvoir d’achat ».À condition que le locataire ait rempli ses obligations (notamment paiement des sommes dues au bailleur et non-dégradation du logement), le dépôt de garantie doit être « restitué dans un délai maximal de deux mois à compter de la restitution des clés par le locataire », selon la loi 89-462 du 6 juillet 1989 (art. 22)[M2] , qui précise : « À défaut de restitution dans le délai prévu, le solde du dépôt de garantie restant dû au locataire, après arrêté des comptes, produit intérêt au taux légal au profit du locataire » (0,04 % pour 2013).

Si le bailleur refuse de restituer le dépôt de garantie dans le délai imparti, le locataire peut le mettre en demeure par lettre recommandée avec accusé de réception ou saisir la commission départementale de conciliation, qui a pour mission de trouver rapidement un accord à l’amiable entre les parties. En cas d’échec de ces tentatives, le locataire pourra saisir le juge de proximité (compétent pour tout litige relatif à la restitution d’un dépôt de garantie n’excédant pas 4 000 €) afin d’obtenir un jugement d’injonction de payer.

L’insalubrité du logement

Les « troubles de jouissance » des logements constituent une autre source de désaccords entre bailleurs et locataires. Les réclamations à ce sujet ont augmenté (15,41 % des plaintes en 2012 contre 13,32 % en 2011).

Ces demandes sont « majoritairement liées à des soucis d’insalubrité et d’humidité, en grande partie dues à un mauvais entretien des lieux par le bailleur », l’insalubrité d’un logement se caractérisant par sa dangerosité pour la santé de ses occupants et/ou de son voisinage.

Le défaut d’isolation thermique des murs et des fenêtres ou le mauvais fonctionnement du système de chauffage, par exemple, sont révélateurs d’une mise en location de logements « dans un état médiocre, et ce malgré des prix élevés », selon la CGL. Or l’une des obligations principales du bailleur est de mettre à la disposition de l’occupant un logement décent (selon les normes du décret 2002-120 du 30 janvier 2002), en bon état d’usage et dont les équipements mentionnés au bail fonctionnent.

Les travaux facturés abusivement

Deviennent également plus fréquents les litiges concernant réparations et travaux (9,23 % des plaintes en 2012 contre 7,63 % en 2011), qui doivent être répartis entre le locataire (pour l’entretien courant) et le bailleur (pour les gros travaux).

Le locataire, pendant toute la durée de la location, doit veiller au bon entretien du logement et y effectuer les réparations locatives à sa charge (une liste non limitative se trouve dans le décret 87-712 du 26 août 1987[M1] ).

De son côté, le bailleur doit prendre en charge toutes les réparations nécessaires au bon maintien des lieux, autres que locatives, et les travaux dus à la vétusté (usure « naturelle »), à une malfaçon, à un vice de construction ou à un cas de force majeure.

Pour la CGL, « trop souvent, les bailleurs répercutent sur les locataires, en toute illégalité, le paiement d’interventions de professionnels qui ne sont pas à leur charge ».

La régularisation tardive des charges locatives

Autre abus fréquent, totalement illégal, « les régularisations tardives de charges locatives, qui se font quelquefois deux ans ou trois ans plus tard » et rendent le locataire « redevable d’une somme souvent importante ».

Selon la loi 89-462 du 6 juillet 1989 (art. 23)[M1] , les régularisations doivent être au moins annuelles, après comparaison entre le total des provisions mensuelles versées par le locataire avec le loyer « en principal » et le total des dépenses effectives engagées par le propriétaire durant l’année.

Si les provisions sont supérieures aux dépenses réelles, le propriétaire doit reverser le trop-perçu au locataire. Dans le cas contraire, il peut demander une somme complémentaire.L’état des lieux

Une plainte récurrente concerne l’état des lieux de sortie au terme du bail, lors de la remise des clés du logement.

Un état des lieux est un document contradictoire (donc fait en présence des deux parties ou de leurs mandataires) qui décrit le logement concerné, son état et les éléments qu’il comprend. Doivent être établis un « état des lieux d’entrée », en début de bail, et un « état des lieux de sortie », à la fin du bail.

En pratique, les désaccords portent le plus souvent sur ce dernier. Le baromètre annuel de la CGL met en évidence la persistance de mauvaises pratiques des bailleurs (ou de leurs mandataires) qui visent à surestimer l’état général du bien lors de la rédaction de l’état des lieux d’entrée et à être pointilleux lors de l’état des lieux de sortie. En agissant ainsi, ils peuvent plus aisément retenir partiellement ou totalement le dépôt de garantie du locataire sortant en prétextant une détérioration.

Alors que le projet ALUR, toujours en discussion, divise la classe politique et les professionnels, la note de la CGL souligne la persistance d’abus de la part des bailleurs et de leurs mandataires. Les plaintes des usagers du secteur locatif, qui ne cessent d’augmenter, traduisent de réelles dérives que les pouvoirs publics devront faire cesser en légiférant.

                          *extrait original publié le 28/01/14 par GIEP

_______________

Copropriété

Sans oublier le bien fondé de ces syndicats de co propriété, leur "réputation de prédation", et de ses nombreux abus entre autre ceux très connus des charges courantes & discordes très courantes qu'on ne compte plus, entre propriétaires d'un même bien collectif, dont on entend souvent parler.De plus quelque part on peut se demander aussi en dehors parfois des circonstances de la vie qui font que.. pourquoi accèder à une propriété communautaire si c'est encore pour avoir constamment/annuellement des comptes à rendre aux syndics et aux autres résidents..?! Le bien individuel permettant évidemment tant que faire se peut, d'éviter toutes ces contraintes parfois stressantes dont on se passerait bien tant on est tous occupés ailleurs par la force de la vie...

_______________

Colocation

Pour remettre les choses chronologiquement à leur vraie place, il s'agit tout au plus d'un phènomène de mode plus qu'autre chose avant tout, mine de rien comme pour tellement d'autres choses quand on prend la peine d'y regarder de plus près, savamment bien instigué, mis en avant par les mé(r)dias..Qui plus est totalement injustifié, déconseillé passé un certain âge, chacun, chaque famille ayant droit normalement que nous sachions tous en tout temps, à ses droits à la propriété à part entière sans concession, moyens de transports personnels ou même les banales objets du quotidien aussi compris dans la liste, qui plus est à son si précieux "chez soi" sans devoir absolument , forcément, au nom de quoi.. les prêter tout le temps à tout va à tort et à travers, tout partager, encore moins selon les "tendances artificielles en vigueur en amont"..n'est-il pas vrai ?!..>> ce qui n'a bien entendu rien à voir avec les très positives entraides naturelles spontanées entre gens de bonne volonté qui se connaissent plus en moins,  ce en dehors de toute contrainte "média'tique..."  fut-elle à l'évidence, sournoise, indirectement émise dans nos cerveaux parfois trop réceptiifs à ce genre de suggestions externes à peine pré mâché..

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site