les plus fréquentes / à bas les derniers "clichés" par principe infondés !

Grand questionnaire

             LE VEGETARISME EN 26 QUESTIONS / REPONSES

 

Les éternelles réponses essentielles aux questions standards

 

 Questions/réponses automatiques approfondies les plus courantes face essentiellement à quelques savoureux "purs clichés" principalement colportés il faut bien le dire, par les satanées médias comme on le sait tous dans leur rôle, brideurs, séparateurs, metteurs d'étiquettes abusives (une de leur fonction reçue directement de certaines industries), qui plus est, disons-le clairement, par principe objectivement totalement infondés, revenant malgré tout sans cesse dans la bouche de certains "audacieux au cerveau endolori ou désensibilisé" parmi certaines gens de la population qui vont même, c'est purement incroyable, jusqu'à carrément tenter d'inverser les rôles en affublant à tort ceux qui veulent fondamentalement bien faire de bonne foi, en reprenant presque mot pour mot à leur compte, les qualificatifs faux et très grotesques principalement en "isme" issus de tout ça, que tout le monde connait, alors que le propre de la définition de ces mots orientent vers le mal, les défenseurs des animaux voulant ne faire que le bien, c'est à dire totalement l'inverse ! Technique par ailleurs très connue, usitée par temps de guerre pour mieux destituer, diviser les adversaires en les regroupant dans des groupes rendus distincts, étiquetés dans un monde rendu le plus illogiquement au monde, littèralement inversé où toutes les bassesses dénuées très souvent de sens sont permises rendant presque impunèment "l'anormal amoral", normal et vice versa..Quel paradoxe employé par manque de vrais arguments, il faut le faire quand même, quelle technique connue de décorticage à la longue oh combien stérile des choses pour toujours trouver quelque chose à redire et perdre un temps précieux (dont on se passerait bien) même envers du positif  ! On pourrait presque sourire de ces espèces de subterfuges, si la vie de millions de créatures vivantes n'étaient pas en jeu..

Au delà des bien malheureuses dommageables trop souvent pauvres "idées reçues à 95%", à éclaircir au besoin pour en quelque sorte les réequilibrer au plus juste, prises de position tout à fait normales précieuses de chacun au nom bien entendu de la sacro sainte liberté individuelle (hormis les influences parfois sournoises qu'on subit forcément même lourdement plus que de raison avec les industriels, les pubs etc), il y a quand même des choses tendancielles qui se dégagent incontestablement très fortement quand on prend la peine de regarder plusieurs faces d'un même sujet, pas qu'un seul forcément d'essence limité "autrement dit le fameux son de cloche qu'on connait tous" comme malheureusement encore trop souvent, heureusement de moins en moins qu'avant pour notre bien à tous, pour avancer enfin un peu au delà de ce qu'on essaye de nous faire gober d'ailleurs pas que là, tout domaine.. !

Ceci dit maintenant quand même fort heureusement de moins en moins, dû à une meilleure connaissance générale entre autre des meilleurs modes de vies largement conseillés depuis toujours, et seront automatiquement obligatoirement données " jusqu'à plus faim. . " simple façon de parler !  Il suffit à vrai dire, simplement de se renseigner un peu plus à même sur la question au delà des plus qu'injustes banales "on dit" pour s'en rendre parfaitement bien compte sans aucun doute possible tellement cela coule de source ! Petite précision indispensable : ne mâchons pas inutilement nos mots de peur de froisser certaines "susceptibilités", manières de penser diffèrentes plus ou moins bien renseignées, structurées, d'ailleurs à l'origine sur ces questions, sous peine, ce serait bien dommage, de bloquage dont on a vraiment pas besoin vu les circonstances tragiques d'une certaine partie de la condition animale.On avancerait de cette façon pas beaucoup, presque mission impossible de concerter, contenter toutes les opinions..Pour réunir une bonne fois tout le monde, seule façon véritable de progresser unifié (terme pour le moins galvaudé, dans le bon sens s'entend surtout pas dans l'autre..).Il y a des évidences, urgences, qui passent indéniablement largement au dessus des simples avis et considèrations purement personnels de chacun, comprenons-le bien, facile non !? Ce n'est que sans cruauté, dans le respect, l'entraide envers tous ses semblables, toutes les espèces vivantes que l'Homme pourra progresser comme il se doit et rattraper ainsi son retard..En résumé, assez de massacres en tout genre sur cette pourtant si jolie planète à l'origine, aussi bien en humains qu'animaux ! Au fin fond du raisonnement, eh oui rendons-nous à l'évidence, ne nous voilons pas la face, disons les choses comme elle sont, aussi étrange ou extrême que cela puisse paraître d'emblée à certains..le personnage typique de dracula est le pur stéréotype portrait type du carnivore ! N'est-ce pas vrai ? Quelle belle image, quelle belle référence, on a vraiment envie de s'y identifier, n'est-il pas ?!..A méditer..La majorité ne dit pas forcément vrai, on en a eu et vu de nombreux exemples éloquents ! Suivez votre instinct intuitif au lieu des tendances du marché ! Un monde sans suffisamment de compassion envers (tout) le vivant ne va pas bien loin, bien au contraire ! En un mot comme en mille, un animal quel qu'il soit c'est pas un objet, un jouet, du cuir ni de la viande ! Qu'on se le dise et le répéte haut et fort à ceux qui ne l'auraient pas encore saisi.. Evidemment, me direz-vous avec raison, nous aussi d'ailleurs, nous sommes forcément de parti pris comme on dit, à savoir, orientés dans un sens, c'est comme ça pour tout le monde selon ses idées..qui l'est d'ailleurs pas, jamais, au fond ?! Ce serait un non sens pur de penser le contraire, quasiment impossible meme avec la meilleure volonté au monde ! Mais croyez le bien, c'est avant tout pour de bonnes raisons, en essayant d'etre malgré tout le plus objectif possible, l'un n'empeche pas tout le temps l'autre ! Evitons de perdre un temps fou plus que lassant comme malheureusement trop souvent en débats "tourne rond" inutiles ; tous les médias sont forts pour ça, pour complexifier les choses inutilement à loisir alors que les faits sont là devant nos yeux, suffisants à qui sait les regarder bien en face sans baisser les yeux pour diverses raisons détournées..

 - " Pourquoi donc, peut-on, doit-on devenir végétarien / végétalien / vegan ? "

Assurément bien sur carrément oui sans aucun doute en fait si on y regarde de plus près pour vraiment toutes les bonnes raisons au monde quand on prend simplement la peine de ne pas trop se voiler la face ni un ressenti normal pas déplacé du tout loin de là, face justement à ce qui se passe dans les élevages et autres en dehors de quelques idées pour le moins préconçues par définition souvent erronées par manque de renseignement suffisant..! Ne plus consommer de viande obtenue dans d'affreuses conditions d'élevage concentrationnaire ne résoud de toute façon pas non plus fondamentalement toute la question, seul le végétarisme permet la clarification totale des choses, d'une situation donnée. On a beau tourner 107 ans autour de la question, il en est ainsi qu'on le veuille ou non, surtout certains..si on regarde le tout bien en face sans aucune "concession arrangeante" avec soi même ou les autres comme c'est encore malheureusement trop souvent le cas, jusqu'au jour où cela changera possiblement enfin définitivement en bien, il serait grand temps que cela arrive, on l'aurait en tout cas bien mérité, bien entendu nos amis à 4 pattes compris par voie de conséquence directe, inutile de le préciser, facile à comprendre quand on retire toute oeillère ! L'évolution générale ne peut que passer par là, point barre, on a beau tourner le sujet dans tous les sens, on arrive forcément à cette conclusion initialement des plus limpides ! De toute façon toutes les viandes (par définition et principe de base : cadavériques, il faut bien dire les choses comme elles sont) sont entre autre méfaits bourrées de toxines et de suradrénaline hautement négative des animaux très meurtris souvent par des conditions de vie insupportables et une mise à mort certaine etc etc tout dans le même sens plus que objectivement mauvais pour son ingestion dans notre corps qui n'est pas une poubelle !

Toute proportion gardée ou pas peu importe au fond, qu'on le veuille ou non (c'est sur ça ne plaira sans doute pas à certains mais c'est ainsi qu'ils le réalisent ou pas) on peut évidemment comparer et relier le sort cruel des animaux d'élevage à toutes les viol'ences en tous genres, faites sur des êtres vivants quels qu'ils soient, complètement dépossédés de leur esprit, en gros purement simplement relégués à de simples objets/pantins dont on pourrait abuser de toutes les manières qu'on veut, comme on le veut sans aucune limite, sans leur demander quoi que ce soit, ben voyons dans l'absolu, pourquoi se refuser ce luxe dans un monde irraisonné de fous ! Ce qui est en soit évidemment, à la base, inutile non plus de le préciser, on l'a déjà vu, extrêmement répréhensible, plus qu'honteux, inévolutif, pas humain du tout comme par ailleurs, et pas que métaphoriquement ce serait déjà pourtant largement suffisant ; le bien triste à tout les niveaux "modèle draculéen" buveur de sang sans pitié à l'effroyable table sanguinaire primaire..en somme pour résumer le quasi éternel constraste avec pertes et fracas entre 2 mondes que nous subissons depuis trop longtemps qui nous bloquent tous bon gré "mal" gré.. !

Au lieu de chipoter, ergoter sur des "points de détails perte de temps" comme on dit et le font souvent certains qui s'accrochent, tentant de défendre comme ils peuvent, un certain mode de vie pas anodin du tout, allons à l'essentiel, à savoir la préservation de la nature, des animaux, sinon à cette vitesse, sans vouloir du tout jouer les "oiseaux de mauvais augure" il ne risque plus d'y avoir grand chose dans un futur proche, espèce après espeèce à qui viendra le tour, on peut se poser sensiblement la question ?!

- " Et quelque part les végétaux ne souffrent-ils pas non plus quand on les consomme ? "

Autrement dit en gros pour parler franchement, comment toujours se justifier de tout y compris de l'impossible avec trop souvent des arguments au minimum détournés ou carrément faux par inconscience, méconnaissance du sujet, ou mauvaise foi caractérisée pour (s') éviter par facilité de changer quoi que ce soit dans sa vie de plus ou moins nocif, à fortiori dans le monde par effet de vague !? Citons par exemple entre autre le fameux célébre pseudo "cri de la carotte" quand on l'avale qui revient à chaque fois comme quelque part, il faut bien le dire, un royal faux argument frivole qui ne tient pas la route, que personne ne croit vraiment même pas les questionneurs de ce genre de "question à 2 balles", qui, le plus souvent à bout d'argument valable, tentent vainement d'en trouver avec un raisonnement bas étage par l'absurde..Comment voulez-vous volontairement mettre à égalité l'animal de même constitution que nous et le végétal même si bien entendu au fond tout est vie donc a droit par définition à un certain respect de base (problème de déforestation etc).Si on entre vraiment au fin fond du détail, évidemment tous les végétaux vivent aussi dans un règne dit symboliquement "inférieur" par rapport au nôtre mais intégralement existant.Tout étant relatif, de plus directement lié.Ceci dit, il faut quand même bien se nourrir sans toutefois culpabiliser pour autant en ne mangeant pas des êtres vivants qui plus est tellement semblables à nous dans tous les sens du terme.. Le vegetarisme c'est en définitif la seule façon raisonnable (eh oui je pèse mes mots n'en déplaise à certains esprits chagrins retardataires !) pour une société digne de ce nom d'évoluer, en dehors de tout blabla ou prise de position mitigée (bloquante) de la part de certains qui ne fait pas avancer les choses suffisamment vite comme cela le devrait avec un maximum de bonnes volontés communes indispensables..En somme plus la balance penchera du bon côté mieux ce sera tous niveaux, c'est plus qu'une évidence qu'aucun ne devrait pour bien même pas remettre en doute un instant..Il faudrait vraiment avouons-le faire preuve d'une certaine particulière mauvoise foi absolue pour ne pas comprendre le sens exact de tout ceci, de cette urgence en fait ! Mettons-nous à leur place ne serait-ce simplement qu'une minute (gros effort pour certains je présume ?)..C'est quoi au fond, d'où vient-elle au juste cette affreuse pour le moins étrange incompréhensible inhumaine manie de tout disséquer, découper, analyser froidement même maintenant de façon détournée quelque part dans les affaires c'est tout dire non (sans compter dans un autre domaine le comble de la pratique d'éventuelles autopsies mutilantes, embaumements d'autrefois, la plupart du temps parfaitement inutiles sur des corps sous x prétexte plus ou moins crédible etc)..Avec encore et toujours malheureusement pour couronner le tout, en trame de fond bien connue, identifiée, les intérêts de toutes sortes avant l'humain qui font parfois faire n'importe quoi, qui peuvent même mener droit dans des impasses..! Admettons qu'il y a quand meme une sacrée diffèrence entre un animal quel qu'il soit et un légume, il faut vraiment etre de particulière mauvaise foi pour jouer là dessus meme avec un humour 1er ou 2eme degré, non ?! Est ce un monde suffisamment évolué si fondé sur la souffrance et le sang, les deux  en plus pourtant parfaitement évitables avec les bonnes volontés, la réponse saute littèralement aux yeux à qui sait la regarder bien en face sans détour !

- "Les bêtes font pire que nous dans la nature certaines en se mangeant entre elles?"

Autrement dit aussi le fameux plus que fatigant poussif faussement implacable "leitmotiv" pour ainsi dire usé jusqu'à la corde, qu'on nous ressort et ressert malgré tout à loisir à chaque fois du "lion soit disant toujours affamé qui ne se prive jamais de sauter sur la douce inoffensive gazelle" ! Ceci dit pour la petite anecdote, même les lionceaux au fond "pas si prédateurs nés que ça" ne mettent pas moins de 2 ans avant d'apprendre véritablement à "chasser " ! Mais est-ce vraiment l'exemple prioritaire à suivre, celui du plus ou moins parfait carnivore, c'est la question posée !? Croyez vous réellement à ça en pure franchise au plus profond de votre être ? ? Cela m'étonnerait à vrai dire beaucoup car selon tous les critères possibles imaginables (une certaine logique, ressenti personnel etc) ce serait nettement plutôt, plus raisonnablement celui des très nombreux frugivores qui existent dans la nature toutes espèces confondues..Car par pitié ne confondons encore un coup pas tout (et croyez-le c'est loin d'être une excuse bidon ou un alibi facile !) dans le sens du véritable "fourre tout" que certains n'hesitent souvent pas à faire allègrement entre carnivores, omnivores et herbivores ! Beaucoup d'animaux sont évidemment naturellement herbivores, à l'inverse des carnassiers de tout poils et écailles dans l'ensemble moins nombreux apparemment quand on se met à les répertorier un minimum ne serait-ce que par leur constitution spécifique de naissance et d'appartenance à des groupes précis bien définis.Ceci dit, la consommation carnée est comme chacun sait, grandement poussée par les grands groupes.L'être humain en temps qu'être spirituellement évolué a le devoir en quelque sorte de "montrer l'exemple", d'évoluer, pas stagner ou repartir en arrière avec des pratiques cruelles barbares de bas instinct, basse fréquence : sources de souffrances inqualifiables parfaitement inutiles pour des plus faibles qu'on doit au contraire protéger à tout prix, au mieux de nos possibilités, à fortiori renforcé par le fait d'agir individuellement bien entendu en toute conscience.Profiter juste - c'est amplement suffisant en soi - des bons produits dérivés qu'ils nous offrent avec générosité ! Ne me dites pas que les "carnivores" de tous bords ne pensent même pas un peu au sort impitoyable des animaux parvenus de façon plus qu'atroce dans leur assiette avec tous les désagréments qui vont en plus avec (toxines etc) ? Incroyable autant d'inconscience et d'insouciance non !! Notre cerveau nous sert à quoi dans ce cas là on se le demande ?! N'oublions pas aussi que les tout 1ers hommes (on dit bien les tout 1ers) étaient apparemment de source ancienne sûre, frugivores, avec une excellente entente harmonieuse et protectrice envers leurs amis à 4 pattes qui aurait dû continuer jusqu'à aujourd'hui : donnée essentielle n'est-il pas, juqu'au jour où ils ont symboliquement "croqué la pomme empoisonnée" autrement dit été poussés à dévier vers un autre chemin nettement plus primaire, regressif ! Ne participons pas sciemment individuellement et collectivement à cet énorme massacre destructeur pas anodin du tout, sans être alarmiste pour autant, ni tomber dedans, plutôt lourd de conséquences directes immédiates et sur le long terme, qu'on en ai conscience ou pas encore, là n'est pas la question, cela va véritablement de toute façon bien au delà croyez-le ! Rendons nous quand même enfin compte à la fin de l'horreur même absolue de la simple idée à faire littèralement vomir quand on y songe un tant soit peu, de manger sans plus de reflexion ni pitié les petits (bébés) d'autres races commes les mignons petits veaux, agneaux, pigeonneaux etc..! Il faut le faire, ça va loin cette affaire incroyable et malheureusement pourtant vraie !! Si c'est quand même pas malheureux de voir, constater une telle chose vraiment abérrante, incompréhensible, et certains trouveraient ça paradoxalement normal..Ne peut-on vraiment pas au minimum les laisser au moins atteindre tranquillement l'âge adulte, vivre, est-ce vraiment trop demander face à un tel massacre !! On peut meme, pourquoi pas, les faits sont là, faire des rapprochement niveau identique souffrance entre les innommables exactions perpétrées sur nous humains pendant des époques troubles de l'histoire et le sort dramatique de trop d' animaux..
 Précisons aussi pour rentrer un peu dans le détail, pour être complet, en passant "du coq à l'âne", que chats/chiens ne sont initialement pas faits de toute façon pour manger spontanèment dans la nature des animaux plus gros qu'eux (boeufs, cochons etc) qu'on retrouve paradoxalement malheureusement en boîtes sans aucune distinction !

Du reste si on appliquait à son paroxysme, le fichu pourtant mini "cerveau reptilien" rituelique primaire, notre principal ennemi interne espèce de "talon d'Achille" subi depuis trop longtemps, dont on est arbitairement pourvu, celui qui entre autre nous conforte et nous fait faire les mêmes gestes faussement rassurants, parfois trop routiniers chaque jour.. Doublé malencontreusement de cette fameuse fausse loi darwinienne dont on a trop parlé et pour cause en lui donnant l'importance qu'elle n'a pas à l'origine si on se renseigne un tant soit peu..Qui plus est "grande porte ouverte au froid artificiel inhumain marché compétitif mondial faussement institutionnalisé comme on le sait et voit en permanence, que nous subissons tout autant, bien évidemment comme toujours sur notre dos à tous, de la primauté de la très déconseillée règle du "soit disant plus fort", en généralisant quand bien même de quelques espèces à toutes, admettons cette pure invraisemblance comme vraie ; le plus que désastreux résultat ferait ignominieusement le lit de la férocité qui n'aurait plus aucune limite ni envers nous-mêmes, qu'elle finirait indubitablement par rattraper sans concession ménagement ni pitié avec tous les excès, qui nous ménerait indubitablement directement "droit dans le mur" comme on se plait à le dire si bien, et autres déviances possibles sur les plus faibles ! Verdict : une voie sans issue et beaucoup trop impitoyable à contre sens total de toute valeur dans tous les sens du terme, qui fait toute société civilisé "à la Rousseau" !  Qu'on ne vienne donc pas se plaindre après si on est pour ces principes de mort compétitives régressistes "sans foi ni loi" jusque boutistes aussi logiques que des plus cruels, n'amenant par définition rien de bon du tout, et c'est peu dire, il suffit d'imaginer quel monde véritablement infernal ce serait !!

De plus dans la nature on assiste à l'inverse où l'esprit d'entraide est très souvent prédominant intra espèces où les plus faibles, "contraire'ment.." à ce que certains croient encore plus ou moins.. ne sont pas laissés pour compte parmi leurs congénères, loin s'en faut ! Bel exemple en tout cas à suivre fortement en actionnant plutôt davantage notre partie mentale dite "divine" reliée à toute chose (vivante ou pas), autrement dit indéniablement ce qu'il y a de plus beau en nous, qui aide merveilleusement à faire comme cela devrait toujours être le cas, cette espèce de tant souhaitée connexion harmonieuse entre nos 2 cervelets (gauche du cartésien limité/droite plus bénéfique du ressenti intuitif perso qui sait ce qu'il y a de mieux pour nous forcément de ce fait à privilègier)..Au fond bien évidemment, il est toujours bon de se le rappeler surtout dans les temps difficiles qui reviennent comme par hasard épisodiquement..autrement dit notre but à tous sur cette terre pour simplement qu'elle redevienne aussi belle que ce qu'elle était au début avant influence, ce n'est guère plus dur à saisir, pourquoi faire compliquer ! Après, disons les choses comme elles sont, les gens qui ne comprennent pas encore ce type de langage ne comprennent trop souvent malheureusement jamais rien à rien, le comprendront certainement un jour..Conseillons-leur simplement de faire déjà marcher plus souvent, ça peut se comprendre, notamment leur fameux cerveau droit qui dénoue entre autres choses, quasi infailliblement le vrai du faux tout domaine (on en a bien besoin vue la conjoncture globalisante), et sait toujours ce qu'il y a de mieux pour nous ; raison de plus pour s'en servir, ne pas s'en priver du tout sinon pour continuer à parler vrai quel énorme impardonnable très dommageable gâchis ce serait !!..

- " On mange de la viande, du poisson, depuis la nuit des temps donc ce serait normal de continuer sans se poser trop de question, en tout cas plus que de raison ?! "

Avant tout, sans détours trop fréquemment comme entre autre en politique, pertes de temps stériles inutiles, "FAISONS FI" comme on le dit si joliment y compris dans ce domaine, pour simplement le plus sagement possibe enfin avancer une bonne fois pour toute, il ne serait après tout que largement temps pour rattraper un certain retard, des "pseudo prétextes habituels" beaucoup trop entendus à tort pour allègrement tout se permettre en faisant tout et n'importe quoi dans une fausse bonne conscience que certains visiblement s'accordent que provisoirement bien trop "facile'ment..." !

On entend, il est vrai inconsidérément à tout va parfois d'assez bonne foi, que l'Homme a soit disant toujours été omnivore, et portait jadis des "peaux de bêtes"..que ce serait en résumé, long, large, travers comme on dit, dans une espèce de supposé "ordre des choses pré établi immuable"..?! Qu'il faudrait donc à les entendre suite à ca,  ben voyons ne nous compliquons surtout pas la vie on aurait bien tort..manger raisonnablement de tout, pour rester à la surface des choses dans un soit disant certain "milieu" apparemment rassurant.Pire toujours en tentative de dédouanement de sa conscience que les "bêtes d'élevage" seraient après tout élevées, faites pour le sacrifice final, quelque part ne valant pas mieux (parallèle qu'on est obligé de faire qu'on le veuille ou non toutes proportions gardées ou pas, n'en déplaise à certains, avec de nombreux exemples de peuples brimés, qui ont malheureusement jalonnés l'histoire toutes époques confondues, auquels on a retiré plus qu'abusivement tout ses doits), que le seul qu'on leur accorde à la limite serait un bon traitement du temps de leur vivant (ce qui est meme dans les faits loin d'etre le cas comme on le sait pour revenir plus à meme dans notre exemple de l'agriculture intensive..) on croit rever face de tels arguments au fond d'une cruauté à peine cachée..Alors qu'ils ne font que répéter ce qu'on leur a dit sans prendre la peine de fouiller un peu le sujet..ce qui peut se comprendre quand ils sont jeunes adultes, mais après, une certaine reflexion plus personnelle ne doit-elle pas normalement prendre le pas ?! Faut-il qu'ils réagissent, comme cela arrive encore trop souvent, seulement à l'extreme limite après des "images choc" ou des scandales sanitaires (vache folle et cie) ? En tout cas c'est apparemment faux, je n'ai pas le regret de le dire, vous vous en doutez bien, ce n'est guère une surprise pour personne..J'aurai plus le grand plaisir d'apporter la rectification suivante par rapport à ce qu'on entend trop souvent d'éhonté !

D'après certaines sources sûres en étudiant de plus près la vraie genèse, en dehors des idées reçues mâchées à notre encontre, on apprend que l'Homme dans son ensemble, comme tout etre dit évolué, n'est initialement pas fait du tout émotionnellement et physiquement pour manger de la viande, hormis le fait qu'on l'ait fortement adroitement poussé à suivre d'autres chemins.. En effet, les 1ers hommes dans ce qu'on appelle la vraie primhistoire ou l'âge d'or, hors toute influence néfaste, étaient bel et bien naturellement frugivores depuis la nuit des temps vivant en parfaite harmonie avec ce qui les entourait dans d'immenses forêts naturelles (bêtes comprises) avant de se laisser quelque part influencer par des éléments extérieurs tels littèralement les dits "s(e)aigneurs.." de la "mal'ine" noblesse inhumaine, froide, souvent dénuée de tout sentiment, dégénérée prédatrice envahissante règnante tout le temps avide de sang (reléguée de nos jours par une bonne partie de nos chers industriels), pour les faire virer toujours sous contrôle en "croquant la fameuse pomme du savoir" vers un mode de vie quelque part dénaturé, contre nature, plus bestial, omnivore, par rapport à celui plus sain qu'ils avaient avant, à l'origine...(" La terre était au tout début en totale harmonie peuplée de doux végétariens jusqu'à ce qu'arrive la race des seigneurs sanguinaires qui ont tout saccagé pour leur soit disante propre survie ! ")..

Pire après la révolution française d'ailleurs ceci dit en passant, sournoisement orchestrée en amont comme pour tellement d'autres événements, choses, où la consommation carnée a notamment apparemment augmentée selon certaines sources (para ou primhistoire etc)..Ensuite bien entendu, inutile de le préciser, comme pour toute chose, tout sujet, à chacun en quelque sorte de piocher, étudier de plus près, le plus possible en profondeur, tout les éléments en faisant à l'aide de son propre ressenti son espèce de "petit marché avec décryptage perso" en faisant toutefois attention aux nombreux "cul de sac" et autres pièges freineurs, enlisants en tout genre qui, on fait plus que s'en douter, ne manquent certes pas sur le chemin de tout chercheur sincère bien intentionné..

Je vois biensûr d'ici certaines inévitables mauvaises langues dire le contraire, eh bien, qu'elles se renseignent davantage sur la question et elles verront d'elles-mêmes..Précisons que ce qu'on appelle dans une espèce de vague "grand fourre tout", la préhistoire dans son ensemble est en fait quand on s'y penche de plus près, ne nous-y trompons pas, une longue ère évolutive en elle-meme peuplée de diffèrentes successives petites périodes, c'est pourquoi nous parlons plus précisément de la 1ère , quand tout allait encore bien pour ainsi dire dans le meilleur des mondes avec des conditions de vie, d'environnement énergétique optimales (longévité etc) jamais égalées avant que certaines choses n'empirent, ne se dégradent ensuite par palliers successifs beaucoup plus artificiels sous l'intervention sournoise de certains éléments extérieurs plus fortement négatifs..La nature était beaucoup moins agressive, voir pas agressive du tout, y compris les soit disant prédateurs inexistants à l'époque..On trouve maintenant enfin heureusement plus facilement en cherchant un peu, ce genre d'infos qui corroborent et remettent en place justement certaines évidences historiques sur le pacifique Homme frugivore cueilleur des origines.

Beaux exemples constants entre autres en tout cas à suivre, avec les japonais de l'île d'Okinawa jamais malades, des pays comme l'Allemagne, les Pays Bas, l'Inde végétarienne (chasse + pêche logiquement interdites) donc très respectueuse de son environnement tout entier dont les délicieux Bishnoï du Rajasthan etc beaucoup plus sensibilisés depuis toujours, à juste raison, par ce bon et beau mode de vie ! Maintenant à contrario, une certaine industrie s'en mêlant, c'est encore pire ! C'est pourquoi il faudrait pour bien revenir à ça ! Quand va-t-on enfin tous le comprendre, pas seulement une partie déjà acquise des gens !? Certaines habitudes de vie, traditions, sont très bien, méritent de perdurer, contrairement à d'autres plus soumises à des grosses influences extérieures de marché surtout à notre époque (corridas incluses).En effet tout monde évolué est par définition logiquement végétarien/frugivorien, c'est unanimement reconnu, comme il l'était à l'origine des temps, vers lequel nous devons tendre pour y revenir quoi qu'en disent certains de mauvaise foi ou tout simplement mal ou insuffisamment informés sur la question avec des tentatives d'approches approximatives "fourre tout", des erreurs de jugements par trop souvent influencés par l'extérieur, les données sont là, sans paraitre péremptoire pour autant pour un sou, croyez-le bien ! On dit souvent qu'il ne faut pas repartir à la préhistoire, peut être paradoxalement justement si dans ce cas précis, à ce niveau, si on part de cette hypothèse plus que probable apparemment ! Qu'y a t-il de positif, de bon, à manger de la souffrance (animale), de la mort qu'on célébre d'ailleurs trop dans notre société basée dessus alors qu'elle devrait l'être 100% sur le contraire, la vie ! On peut se le demander, plutôt assurèment du végétal pour se faire du bien tout niveau sans se poser aucune question d'aucune sorte : autrement dit "tout bonus" ! Tout en respectant à la fois son corps, et la faune en général : beau programme en soit..Pour illustrer brillamment ceci, le pire reste encore un vague produit typique "chti" (d'ailleurs parmi d'autres sur le marché national) j'ai nommé la "fricadelle" des baraques à frites du nord, qui fait que certains en consomment sciemment sans même savoir ce qu'il y a dedans ! On admettra avec un peu de réflexion que c'est un comble au demeurant, aussi bonne soit-elle en apparence..ce qui ne change rien à la question.Si on jugeait tout que sur le critère goût, peut être en viendrions nous à nous manger nous même dans l'absurde non ?!

Et d'où certains sortent-ils comme déjà entendu dans la suite des idées elles plus que farfelues, non fondées ni validées (ce ne sera jamais après tout qu'une de plus) que notre cerveau se serait soit disant développé après avoir consommé de la viande "protéi'nique.." (alors qu'au début comme déjà dit on en mangeait pas) ?!

Sans même parler, "cerise sur le gâteau" si je puis dire, de l'image plus qu'écornée du fameux Homme préhistorisque proclamé sans nul conteste par la science (encore elle) "grand chasseur notoire de tout temps devant l'éternel".. quand à contrario certaines sources pour le moins persistantes vont même jusqu'à apparemment mettre en doute, du moins soulever la question de l'authenticité des oeuvres dans les grottes, datations exactes des vestiges divers etc.."le tout donnant en prime providentiellement de l'eau à notre moulin", ce n'est pas rien.. 

* on trouve assez facilement un peu partout des infos supplèmentaires sur la "prim'histoire encore appelée pseudohistoire ou parahistoire", le créationnisme etc etc pour une espèce de nouvel éclairage éclaircissant d'interprétation des faits supposés historiques, à vrai dire, d'emblée apparemment moins rectifiés au fil des décennies pour x raison d'état, comme le végétarisme établi en mode de vie normal des hommes des 1ers temps sur terre, exemple parmi tant d'autres, avec ses grands prolixes réellement passionnants apparemment (sous risque d'erreur..) auteurs indépendants que sont Robert Charroux, Erich von Däniken (traduit), Serge Hutin, Guy Tarade, David Icke 1ère version spécialement dans ses tout 1ers ouvrages, moins après semble-t-il selon certaines sources etc..

- " La viande c'est la tradition un point c'est tout rien d'autre ne compterait dans l'absolu ! "

Facile de parler de tradition, se cacher derrière pour avalider n'importe quoi ! Comme on le sait pafaitement certaines sont évidemment bonnes à garder, d'autres basés uniquement sur le sanguin tout bonnement pas du tout (corridas, combats de coqs, sacrifices au diable etc) d'autant que certaines ne sont pas si vieilles que ça quand on les regarde de plus près, raison de plus pour les su ppri mer carrément une bonne fois pour toute de nos principes de vies ! L'un des exemples le plus flagrant reste encore l'inimaginable cannibalisme ; de quelque partie du monde que ce soit, allait-t-on garder cette horreur purement satanique de dégénération suprême pour autant ??!!..

- " Et les esquimaux par exemple ont-il vraiment le choix de se passer de viande ? "

Pour répondre aussi pendant qu'on y est à une question légitime d'extrême qui revient assez souvent sur certains peuples comme par exemple les esquimaux Inuits apparemment traditionnellement chasseurs depuis longue date avec ceci dit en passant un fort taux de mortalité caractéristique dû en bonne partie au froid + carné, pourquoi n'iraient-ils pas tout simplement vivre dans des territoires naturellement moins froides, hostiles pour la condition humaine au lieu de tuer baleines et otaries pour leur survie !? Reprécisons, détail important, qu'à l'origine des temps, nous étions tous selon toute logique, spontanèment végétariens ! Vous allez peut être penser à priori, à tort ou à raison, que c'est un peu simpliste comme raisonnement mais après tout pourquoi pas partant de là, des origines des temps, rien ne justifiant vraiment l'immonde barbarie sur les animo quand on se dit évolué, l'un n'allant profondèment pas avec l'autre..

- " Le végétarisme est une simple opinion qu'on ne doit en plus pas imposer forcément aux autres ? "

 On dit que les vegetariens de bonne foi et bonne volonté, surs de leur raisonnement et bon droit, ont tendance à "moraliser" un peu tout le monde sur le sujet.Et alors, que fait-on de la souffrance (reniée) des animaux qu'on fait plus que malmener pour des raisons de commerce ou de "loisirs" des plus bas instincts les réduisant à l'état d'objets non pensants ! Ce site n'est pas fait pour chercher ses mots en permanence (perte de temps/energie) pour ne froisser personne, convenir à tous, mais bel et bien dire des choses vraies telles qu'elles sont quand on se penche un peu plus sur la question en dehors de certaines idées toutes faites par définition loin d'etre forcément vraies..Qu'elles arrangent ou pas peu importe, ceux qui font des arrangements personnels provisoires avec leur conscience ! On hallucine vraiment dans une autre dimension quand certains s'interrogeraient encore sur le ressenti exact des betes, comme si on le savait pas parfaitement..A croire presque à la fin qu'ils n'en auraient jamais vu de près pour s'en rendre compte par eux-memes ! On ne discute bien entendu pas des libres choix de couleurs individuels, on est au moins bien d'accord là dessus, du moment qu'il n'y a pas d'aussi grandes répercussions en chaine de destruction plus qu'abusive du vivant ! En dehors d'une vulgaire banale "croyance" il s'agit le plus simplement du monde davantage et uniquement du droit élémentaire à la vie de tous les êtres vivants sans exception qu'ils soient d'ailleurs beaux ou laids, à faire partager au plus grand nombre..Tout le monde devrait le comprendre sans avoir besoin d'en rajouter des tonnes en démontrant par A + B en rentrant dans des débats sans fin qui freinent la marche positive inéluctable du temps.Certains vont meme assez fréquemment jusqu'à parler que de goût parce que ça les arrange tout simplement, omettant complètement les sacrilèges perpétrés dans l'arrière cuisine, aucune autre considèration pourtant majeure n'important d'autre pour eux ! Quoi qu'il en soit, oeuvrons tous ensemble pour une cuisine définitivement saine, gouteuse, variée (ah les fausses idées recues), surtout sans sang, cruauté, tuerie inutile ! Que peut-on raisonnablement logiquement espèrer d'une planète qui a baigné à contre sens dans le sang versé inutilement pour le seul profit de certains, à moins d'un véritable changement commun bénéfique ?! Alors qu'elle aurait toujours pu être un parfait eden où tout le monde, toutes les formes de vie, seraient, comme cela aurait d'ailleurs dû toujours être, heureuses de vivre sans stress, obligations/contraintes de toutes sortes souvent inutiles..et sans idéalisme croyez-le bien ! Qu'on arrête également une bonne fois pour toute cette affreuse manie de mettre les vieilles lamentables usées grosses étiquettes plus que "con..sensuelles" avec souvent des rapprochements "fourre tout" un peu expéditives de même niveau sur les gens qui sont dans le vrai ou le franc parler..Cela fera gagner du temps à tous au fond.Comme dirait si justement l'ami Brassens "le 1er qui dit.." C'est malheureusement encore d'actualité.Ne répétons pas machinalement les bêtises sans les avoir passées à notre propre moulinette mentale..Certaines espèces injustement méprisées sont maintenant les grandes délaissées de cette planète, il faut s'en rendre compte ! Demander pourquoi le végétarisme, C'est quelque part au fond comme si on demandait "pourquoi aimez-vous les animaux ?", c'est aussi bête que ça, si on peut le dire ainsi..une évidence, ne pas en manger est le prolongement direct de l'affection naturelle qu'on leur porte et du respect envers toute créature pensante en dehors aussi du critère santé qui compte..Idem pour les enfants, à contrario il faut bien le dire, c'est aussi évident, combien d'entre eux ne consommeraient spontanément pas de viande sachant exactement ce que c'est, d'où elle vient, s'ils n'étaient pas autant poussés par leurs parents avec des incessants "manges ta viande" et j'en passe ! "Mange ta soupe" n'est-ce pas beaucoup mieux, même sans aucune commune mesure, et très largement suffisant au niveau apport ?! Sans vouloir blâmer plus que de raison qui que ces soit, petite précision, en faisant grossièrement passer les végés pour les bons de service et les autres pour le contraire ! Et les betes à la fin, après tout les principaux intéressés quand meme dans toute cette histoire, rappelons-le, leur demande-t-on leur avis avant de tout leur faire subir, grande question non ?! Détail ma foi important dans toute cette histoire que certains ont tendance à oublier certainement par "arrangement provisoire" il faut bien le dire avec leur conscience..

- " On devrait donc avant tout cesser un maximum d'en mettre dans son assiette par surpollution dûe aux conditions de détention des animaux d'élevage (algues vertes en Bretagne etc) ? "

 C'est sûr que cela compte pas mal je ne vous le fais pas dire, c'est un fait, mais histoire de replacer les choses par leur ordre d'importance, le fond du problème ne se situant pas du tout là, l'argument majeur n'est-il pas la tuerie sans nom d'animaux sans défense qui doit passer bien au dessus de toute considèration secondaire ! La saine alimentation biodynamique comme celle dite "normale" de nos sages ailleuls qui vivaient justement plus longtemps, est, rappelons-le à toute fin utile, une des bases d'une bonne condition physique et mentale ralentisseuse de vieillissement (la 1ère crème anti rides c'est en fait celle-là, le terrain basique, tout les autres soins superficiels étant de fait secondaires !), allant même jusqu'à dire que ton aliment soit ton 1er médicament pour tel ou tel problème à traiter.

   - " Les "braves" chasseurs régulent les populations animales sinon on assisterait à une espèce d'anarchie surnumèraire  dans la nature ? "

Ah oui vraiment pensons-nous que ce soit la bonne raison 1ère des chasseurs ? Depuis quand les "mauvais exemples" (dirons-nous) que représentent les animaux encore prédateurs, les chasseurs quoi qu'ils en disent etc) sont-ils synonymes d'évolution, d'exemples à suivre justement ?? De quel droit, celui peut être de la soit disante "loi du plus fort"..Quelle évolution..qui mènerait où si on l'appliquait jusqu'au bout tout domaine..on se le demande ! En tout les cas, pour le moins stagnant non tout ça comme raisonnement simpliste ?? Plus prosaïquement ce genre de conception et mentalité (limitée), n'a d'autre but que de tenter de légitimer d'une manière ou d'une autre leur pratique barbare en perte de vitesse quoi qu'ils tentent de faire pour y changer quelque chose dans le mauvais sens avec par exemple, ne reculant décidément devant rien, leur propagande plus que prosèlyte abusive honteuse à peine déguisée dans les écoles, voulant, ça peut se comprendre vue l'état de la situation, changer, par pression, leur forcément mauvaise image de marque s'effritant de pire en pire (et pour cause) en s'octroyant royalement sans plus d'embarras l'étiquette du "parfait écologiste" qu'ils ne sont évidemment pas, inutile de le préciser, et soit disant pour couronner le tout, "grands amis fervents défenseurs de la nature" ni plus ni moins..en tout cas à qui veut bien les entendre (les très rares qui restent encore).. ! Quelle audace sans nom et grossière initiative particulièrement déplacée de leur part ! Qu'est-ce qu'il ne faut pas entendre plutôt oui ! Comment de toutes les manières voulez-vous en dire du bien ?! Enfin ne tirons pas trop sur l'ambulance, elle s'en charge très bien elle même..juste retour des choses bien mérité après tout, n'ayons pas peur de le dire franchement..Dire qu'ils se targuent ouvertement de telles prouesses : tirer sur tout ce qui bouge au risque même de provoquer des accidents, par la force des choses, stupides, bêtes, méchants sur eux mêmes ou leurs semblables, ce qui est encore pire en soit car non mérité du tout pour ces derniers..Il y en a inévitablement tous les ans.Sans parler des nombreuses nuisances dans la nature provoquées par ce "sport" (débris sur le sol etc) et carrément les "super lâchers" préalables opportunistes de gibier "d'élevage" pour les chasser tout de suite après : beau paradoxe ! Il y a vraiment en tout cas de quoi dire et rire (jaune) face à des argumentaires aussi inexistants, parfaitement nullissimes..Sans juger trop rapidement quiconque, encore moins tomber dans une quelconque méchanceté, il faut bien reconnaitre à force de mauvaise foi bien souvent caractérisée qu'au royaume des sourds et des aveugles, on est tous pour le moins inégaux, à l' opposé avouons que certains sont même champions dans le déni de la non reconnaissance d'évidences éclaboussantes de vérites, autrement dit, solutions de facilité et d'arrangements fortuits, report de conscience tout simplement au fond !! Encore une fois sans vouloir non plus pour autant en asséner de toutes faites..pour répondre à la remarque que certains amis lecteurs ne manqueront pas certainement de faire.. Il faut bien malgré tout appeler les choses par leur véritable nom, "un chat un chat" (terme bien approprié) pour tenter de faire avancer, même si forcément c'est pas toujours très plaisant à voir ou entendre devant des faits immuables, petit electrochoc pas bien terrible plutôt sympa non ?! Pour finir rappelons que la nature intelligente "par nature" s'est toujours parfaitement régulée plus ou moins largement seule, surtout si comme il se doit, on l'avait laissée tranquille pour le bien de tous ou tout au moins géré intelligemment, respectueusement, si on ne lui avait pas retiré aussi impunément/arbitrairement au fur et à mesure tant de terres de(semi) liberté..Tant qu'on tuera rien fondamentalement ne changera..c'est assez logique et compréhensible par tous non ?! Les barbelés abusivement privatifs ne sont pas arrivés par hasard, comment faisait-on avant ?? Elle était simplement immense, libre pleine et entière comme elle aurait du le rester..rien ne nous emêche d'ailleurs de la lui rendre sa vraie place au lieu de ses monstrueuses autoroutes qui relient et coupent à la fois..A la limite (non souhaitable) elle existerait même toute seule, ce qui remet quelque part les choses à leur juste place, non ?!

- " Les végétariens subiraient plus ou moins des carences alimentaires ?! "

 Carence vous avez dit carence ? Plutot sacro saint mythe instauré de toute pièce oui ! Quelle drôle d'idée, d'invention, au fond quand on y songe, ce n'est jamais qu'une de plus au fond ! Qu'est ce qu'on inventerait pas pour démotiver les bonne volontés d'aller vers le "sans viande" par la meme faire perdurer certaines industries : c'est purement incroyable quand on y pense, ça va loin dans le détournement d'idées et l'invention pure et dure de fausses peurs/preuves montées de toute pièce !! De toute façon que voulez-vous espèrer de bien de l'exploitation, la souffrance d'autres races ou espèces ? C'est ni plus ni moins qu'une tentative de faux argument très usité, l'un des préférés en fait des "anti végé", un peu rapide qui ne tient pas vraiment debout, permettez-nous de le dire ! On aura décidément vraiment tout lu, vu, entendu ! Un épouvantail de base en fait qu'on brandit à chaque fois un peu facilement pour faussement rebuter, faire peur, si on les écoute sans réflechir plus avant, aux futurs "essayistes végés" surtout, précisons-le, le végétalisme qui va encore plus au fond des choses et du raisonnement en excluant même les sous produits laitiers.. Stop définitif à cette grande idée reçue tenace qui n'a que trop durer ! Aucune carence nutritionnelle à craindre, hypothètique perte musculaire, paleur, faiblesse générale à craindre et quoi encore que sais-je dans cet amas de pures betises que certains colportent pourtant betement sans vraiment vérifier le bon fondement, la fiabilité des sources dans les faits ! Rassurons-nous une bonne fois pour toute sur ce point, si on mange de tout, le choix en végétaux de qualité (fruits/légumes non traités de saison et le plus possible de proximité etc) étant tellement grand, avec qui plus est, les bons complèments alimentaires riches entre autres en vit B12. Au contraire même, c'est plus que la pleine forme (bien sûr pas celle dite forte, sanguine du boeuf qu'ont les gros carnivores/cependant, revers de la médaille, avec d'autres substances pas bonnes du tout en prime) mais une endurance et une pleine possession assurée de ses moyens physiques/psychiques sans s'encombrer des vilaines toxines..Faisons définitivement le point en nous posant la simple question de savoir au juste d'où vient la fameuse vitamine tant incriminée : des animaux comme on le croit d'office, comme on nous l'a inculqués avec force assurance ? Et non perdu ! J'ai le regret, ou plutôt le bonheur de vous annoncer avec fierté, tout en gardant le plus possible toute objectivité de base, qu'en définitive, tenez-vous bien, elle provient en fait directement de la décomposition/putréfaction/fermentation naturelle de végétaux, eh oui !! On change donc catégoriquement et vite d'avis quand on l'apprend ! Ca en surprendra à coup sûr plus d'un en tordant le coup à des idées toutes faites un peu hâtives, que pas mal de gens paradoxalement, sans plus de réflexion individuelle, croient "dur comme fer"..Alors, me direz-vous à juste titre, pourquoi persiste-t-on à nous affirmer depuis longtemps cette "ineptie", ce non sens persistant ? Il faut bien comprendre et savoir que tout comme les acides aminés, sels de cobalt, de fer, de zinc, de cuivre sont tout bonnement ajoutés en supplèments nutritionnels dans leur alimentation d'élevage (les mêmes que nous achetons d'ailleurs dans le commerce) ! Idem par exemple pour les fameuses protéines sans lesquelles on ne serait rien, ou plutôt notre cerveau car sensées avoir carrément participé à son développement durant les millènaires écoulés ; que de fables à la va vite , au fond toutes plus saugrenues les unes les autres, montées de toute pièce pour faire peur en freinant à la base toute bonne volonté de ne pas y sombrer, il suffit de se renseigner un tant soit peu pour démonter tout ça ! C'est exactement, autre scoop, comme les Omega3 dont on a tant parlé, qui sont contenus dans les huiles végétales non raffinées et les algues que mangent les poissons et non à proprement parler dans les poissons que mangent les humains...Rétablissons modestement quelques petites erreurs, si vous le voulez bien, malheureusement trop largement répandues encore de nos jours, bien sûr, je vous le donne en mille, toujours au détriment des mêmes..Quelle révélation non, en tout cas totalement à contre courant de ce qu'on a l'habitude d'entendre, qui en "bouche littèralement un coin" comme on dit.. ça change du tout au tout de certaines idées reçues plus que tenaces, mais c'est ainsi, pas la 1ère fois que ça arrive tout domaine confondu ! Quant au fameux soja/pur produit marketing/vrai piège à végétariens et femmes dites ménopausées face à l'épouvantail de supposées carences, libre à chacun de croire aux sirènes publicitaires > Pub n'égale pas info ne confondons, n'amalgamons pas tout svp merci ! Les vendeurs en tout genre compte là dessus (une certaine méconnaissance publique) pour nous fourguer à tout prix leur stock..Contrairement à ce qu'on entend ici et là d'erroné, celui ci n'est en fait pas bon du tout, encore pire non fermenté qu'on se le dise et le répéte le cas échéant à bon escient ! De plus, encore une fois le sujet ne se situe pas là, à ce niveau de compréhension des choses.Même si, dans une hypothèse extrême vraiment peu probable, les végétariens manquaient hypothétiquement quand bien même d'une vitamine, qu'importe au vu du gain inimaginable inestimable apporté à la préservation et au bien être légitime des animaux, de leur cause bien trop malmenée depuis trop longtemps, et à la bonne garde bienveillante permanente, définitive, de ceux-ci, gardiens d'une planète en bonne santé ! Et puis que je sache, les complèments alimentaires naturels sont bel et bien là pour parer à tout risque d'éventuel manque non ?! On en a de toute façon tous besoin, notre alimentation n'étant jamais suffisante ni parfaite, la plupart du temps plutôt déficiente il faut bien le dire.En résumé, contrairement à ce qu'on essaye en vain de nous faire croire lourdement de l'extérieur depuis trop longtemps, avec la viande et le lait fondamentalement indigestes impropres tous deux à la consommation par exemple, le végétarisme c est véritablement la santé, pas l'inverse, loin s'en faut même, avec les produits carnés cadavériques et toutes les consèquences de leur consommation qui vont indéniablement avec..Et non, contrairement à un des quelques clichés qui ont la vie dure, on est pas du tout obligé de manger de la viande, c'est même tout le contraire surtout quand c'est en quantité, alors là gare aux (éventuelles) conséquences internes ! Ceci dit, une chose est sûre aussi, il suffit qu'un végétarien équilibré dans tous les sens du terme, rencontre un quelconque problème (santé, dentaire, fatigue ou autre) au cours de sa vie pour que tout de suite on le ramène à son mode de vie, c'est malheureusement automatique et quasi sans appel dans la tête des gens, vous dis-je ! On ne rappelera jamais assez que les végétaux contiennent vraiment tout ce dont nous avons tous besoin nutritionnellement parlant ! De grâce arrêtons aussi globalement pour de bon cette fâcheuse stérile tendance qui nous a été donnés, plus que suggérés par le "haut gratin", de vilipender depuis toujours pour rien les personnes qui osent dire plus ou moins vrai..L'histoire en a malheureusement été bien trop jalonnée..perte de temps et d'énergie totale ! Quoi qu'il en soit, certains croient encore dur comme fer, plus que de raison,  malgré toutes les sources d'infos maintenant disponibles pour tous,comme ils l'entendent depuis pas mal de temps à travers les sirènes médiatiques bien rodées et meme par des specialistes nutritionnistes ou médecins, en fait indirectement mal informés qui ne font eux memes que répéter, transmettre tout au plus ce qu'on leur a appris : qu'il faut à tout prix remplacer les fantomatiques hypothètiques protéines de la viande par d'autres sources à leurs yeux difficilement trouvables, comme par ex le soja lui aussi nocif, meme pas un aliment à la base ou autre produit, alors qu'elles n'existent pas du tout à l'état 1er par celle-ci puisque les betes les tirent elles memes des végétaux dont elles se nourrissent, et meme xarrément d'autres substituts complèmentés qu'on leur administre en agriculture non bio, voilà tout, c'est pourtant pas si difficile à comprendre en remontant la chaine ! Au fait de carences, il faut bien savoir que les soit disantes protéines (en fait provenant à l'origine comme on vient de le voir, de végétaux mastiqués et complèments alimentaires ajoutés) issues de la viande sont en tout cas, ça c'est sur, très difficiles à digèrer pour ceux qui en mangent, réclamant beaucoup d'enzymes pour pouvoir y parvenir partiellement, le reste inévitablement surchargeant, stagnant en putréfaction inutilement dans les intestins avec une acidification inévitable du milieu ambiant interne et des répercussions possibles à force d'ingurgitation et de production de toxines, pourtant contournables si on règle la question en en consommant tout bonnement pas !

- " Que penser aussi au juste du "Jeûne" ? "

Assurèment encore un qui a en tout cas subi lui aussi les foudres récurrentes d'une réputation (commercialement) construite de toute pièce, non méritée, dans le sens totalement inverse du bon sens populaire ancien, avec à la clef une menace bien entendu tout aussi artificielle, de tous les maux factices, erronés, on ne sait plus quoi inventer pour aller dans le sens du marché, des ventes..C'est toujours ostensiblement biensur la meme histoire qui se répéte inlassablement selon les intérets en place et en vue par derrière, ne soyons pas dupes, meme plus rien d'original là dedans tant c'est rodé..Alors qu'en fait, c'est l'occasion, comme on peut s'en douter avec un minimum de logique, d'un grand repos régulier bien mérité pour notre corps souvent épuisé, ayant bien évidemment souvent tendance dans nos pays à trop manger, plus que de raison devant l'offre presque suroffre affriolante permanente des produits en rayons, nos fonctions digestives saturées.Facile, épuratif d'autant qu'il peut durer simplement, c'est déjà pas mal, point trop n'en faut forcément, une ou deux journées pour démarrer ou meme ensuite pourquoi pas, pas besoin qu'il dure plus que de raison, de partir dans les excès meme si le corps s'adapte très bien, c'est le 1er jour en fait le plus dur.On peut assurer au besoin avec de délicieuses cures mono diètes de fruits (raisins, pommes etc) et ou jus de légumes..On a également l'embarras du choix fonction de soi, de ses possibilités mentales/physiques pour sa bonne réalisation dans les meilleures conditions s'entend (seul suivi ou pas par un conseiller peu importe ou en groupe).On se sent de toute façon tellement bien après, débarrassé bien souvent, de bien des maux comme on le voit tout le temps..qu'on aurait grandement tort de ne pas profiter pleinement de temps en temps (une fois/mois/tous les 2/3/6 mois/1 an comme on veut) de ses nombreux bienfaits..eux non commerciaux..Après bien entendu, inutile de le spécifier, simple question de gourmandise naturelle de chacun qui fait qu'on tient plus ou moins bien et facilement sachant que le corps nous dit un grand merci, que le temps passe vite, qu'on se "rattrapera" volontiers après ! D'autant plus salutaire, bienvenu et facile aussi de tenir le coup quand on le démarre dans un moment où notre cher estomac est déjà barbouillé à la base pour x raison.

- " Peut-on continuer le poisson, les sous produits animaliers, même si on se lance dans l'antispécisme (défense des droits des animaux) autrement dit le végétarisme ou encore le végétalisme tout proche ? "

Evidemment personne ne va vous empêcher de continuer si vous voulez d'en consommer en votre âme/conscience.Disons-nous simplement que ce qui est valable pour la viande (quelque soient les espèces) l'est tout autant pour les poissons.Pourquoi en serait-il autrement !? Prenons-la peine d'y réfléchir un court instant..Qui plus est, conviction renforcée par une surpêche par principe déraisonnée ! Reconnaissons qu'il s'agit finalement simplement en vérité plus d'une question de bonnes habitudes à changer et à prendre ! Les "purs végétaliens" qui en principe ne prennent même plus de sous produits animaliers (oeufs etc) pour être pleinement en accord avec eux-mêmes en allant au bout de la logique de raisonnement, vue principalement que le triste et désolant sort final est malheureusement en général le même pour beaucoup de bêtes, donnée importante quelque part dans la balance non ?! Et puis arrêtons cette fâcheuse déraisonnée manie rapide qu'ont certains sans plus de réflexion élémentaire individuelle pourtant indispensable, de lier, faire rimer, quantifier, respecter éventuellement un quelconque animal plus qu'un autre, par rapport à son hypothétique degré d'intelligence pure, selon quel critère, barème, norme, échelle, plus ou moins objectif selon nos propres approches fondamentalement limitées ! Pourquoi un animal considéré (toujours à tort) comme "bête" (sans jeu de mots douteux), perdrait-il plus qu'un autre ses droits fondamentaux d'autant que leur facultés naturelles de ressentis psy sont encore intactes par rapport à nous (6ème sens etc) ! Difficile quelque part à comparer même si au fond, nous sommes pareils à beaucoup de niveaux ! Rendez-vous compte si on faisait pareil, si on appliquait la même régle arbitraire sans pitié pour nous ! Ou irait-on ? En omettant pas que les bêtifier arrange bien leurs "ennemis", comment après tout appeler autrement quelqu'un qui leur veut du mal au final ?! En gros, bonjour les grosses ficelles faciles ! Encore une fois tout ceci est archi faux, démontré des milliers de fois dans la réalité des faits, de vécu avec des oies, canards, cochons etc en fait très intelligents (plus que certains croient par arrangement personnel) bien appris qui suivaient leurs "maîtres" exactement comme les chiens/chats des logis, les exemples sont nombreux, qui se comportent en fait exactement comme nos animaux de compagnie, et pour cause, tout du moins quand on leur donne cette chance.. ! Peut-être en avez-vous d'ailleurs vous même connu, ceci étant très fréquent !? Quoi qu'il en soit, consèquence directe, les poissons avec leur souffrance de surcroît muette, complètement sous estimée sont les grands oubliés des massacrés en 1ère ligne et payent un bien lourd tribu avec une annihilation totale de leur droit d'êtres vivants à vivre ! Pour les sous produits (lait,beurre,fromages,oeufs etc) avant tout les asiatiques par ex ne consomment pas de produits laitiers, ils ont une espérance de vie moyenne plus longue, hasard ? Si on vivait dans un monde idéal avec une belle retraite paisible pour les animaux donneurs tout au long de leur vie, traités avec le respect normal qui leur est dû, pourquoi pas, ce serait déjà bien, mieux que rien, mais là dans la réalité des faits d'aujourd'hui, ce n'est vraiment pas le cas et de loin, ceux-ci étant considérés comme de vulgaires produits ! "Les produits laitiers sont en fait bien plus, même très nettement assurément, nos ennemis pour la vie" et pour cause provenant logiquement tout bonnement d'une autre espèce incompatible avec nous sur le plan nutritif ; en gros ni plus ni moins donc tout le contraire d'une certaine pub ! Souvenons-nous quand meme encore une fois  que nos arrières grands parents ne consommaient pas du tout de produits laitiers, et ils avaient bien raison comme pour tant d'autres choses élémentaires découlant du pur bon sens de terroir etc ! Le lait ne venant pas pour rien, au hasard de la normalité des choses, mais en gestation, étant logiquement uniquement réservé aux petits de chaque espèce dont il provenait, littéralement brutalement volé à ces derniers, quand on y songe, pour en plus une consommation totalement déplacée dans tout les sens du terme ! Autrement dit pour être clair : pas de gestation (assez fréquente privation rapide du petit contre tout bon sens d'empathie) = tout bonnement pas de lait ! N'oublions pas non plus que les éleveurs se cachent derrière un énième faux prétexte de dédouannement en clamant qu'il faut bien les traire sinon leurs vaches mourraient >> forcément dans un registre biaisé de total contre sens des veaux douloureuselent absents donc privés abusivement des légitimes têtées de leurs mères génitrices qui leur reviennent pourtant de plein droit, bien entendu normalement plutôt 1000 fois qu'une !! Sans compter leurs très profondes détresses faciles à comprendre, on le serait à moins !!

Pour remonter fidèlement dans l'histoire relativement récente (nos livres sont meme parfois truffés d'invraisemblances en tout genre, quand on y regarde de plus près mais ça c'est justement encore "une autre histoire"..) et recadrer correctement les choses, ça ne leur serait à vrai dire meme pas venu à l'idée hormis insufflé comme ça l'a été beaucoup plus tard par les industriels pour d'obscures raisons..Modes/tendances artificielles/superficielles lancées à  travers les "personnalités/marionnettes du show biz" ne soyons-pas dupes, qui ne font après tout que ce qu'on leur demande dans les roles attribués à chacun contre gloire/argent, dans le seul but global d'introduire nouvelles habitudes de vie tout domaine créées de toute pièce, et produits divers désignés par "forcing" si visible, les faire accepter en dernière étape, par une partie du public qui ne se pose pas trop de questions par rapport à la moyenne, moins regardant, dirons nous, simple façon de parler, n'y voyez surtout rien d'autre..Tout ceci, toutes ces véritables abominations, puisqu'il faut bien appeler les choses par leur nom, n'ayant aucune raison d'etre, se légitimisent encore moins en rien, justifient pas du tout, loin de là, surtout quand on sait comment on obtient plus que cruellement toute la maroquinerie par exemple ! ! Au vu de tous ces éléments pas si connus que ça de tous, ça devrait pourtant l'être, on peut comprendre ce qui pousse à s'en passer en plus de leur très mauvaise digestibilité, quand on va plus loin dans la réflexion et le ressenti en général..Les 3 termes principaux (vegetarien/lien, vegan) revenant finalement à peu près au même, certaines personnes ou asso jouant sensiblement simplement sur les mots et définitions, sur ce site nous ne retiendrons pour plus de facilité de compréhension pour tous, que le 1er mot générique pour couvrir les autres.

- " Grande question complèmentaire à celle ci-dessus que beaucoup se posent, à savoir si on continue les sous produits animaliers, est-ce que c'est incomparablement beaucoup mieux ou pas vraiment de les prendre d'origine biologique ? " 

Au risque de vous décevoir : pas tant que ça, comprenons-nous bien, je veux parler strictement au niveau des animaux, en tout cas pas tant qu'on pourrait le croire d'emblée, et largement même quand on va plus profond en amont des choses, ça ne résoud pas tout sur le plan de l'élevage autrement dit l' exploitation animale éhontée surtout quand c'est fait de manière industrielle, contrairement à l'agriculture auquel le bio est une vraie panacée, la production de nos ancêtres.Par rapport aux conditions d'élevage, on les connait que trop rarement, même avec la meilleure volonté de bien faire, faire au mieux, pour procéder correctement à ses achats en toute connaissance de cause, comme ça doit être normalement le plus possible le cas.Au final, sachons bien en dehors des idées quelque peu biaisées qu'on peut s'en faire de l'extérieur, que quelque soit le "mode de production" bio, "élevage en plein air" ou dans le pur conventionnel/chimique concentrationnaire, des élevages dits "intensifs" seules en vérité les conditions de vie des animaux changent un peu, pas tant qu'on croit à priori, ceux-ci devenant de vrais produits qui doivent être le plus rentables possibles..Même pour prendre un exemple, le second terme mal approprié que nous avons cité, dit de "plein air" ne veut pas dire non plus grand chose, à part tout au plus quelques heures de liberté pour les gallinacés (poules) et autres espèces exploitées, en dehors ceci dit en passant, de "l'image d'Epinal" tronquée des pubs, la finalité étant toujours, rappelons-le, malheureusement atrocement la même, et c'est peu dire ! Comme si ça suffisait pas, en plus dans les 3 cas , pour prendre un autre exemple, les vaches transformées à vie bien malgré elles en vraies "machines à laits" et mères porteuses à répétition, pour parler d'elles sont privées carrément de leurs petits dès les 1ers jours (quelle honte !) s'appelant mutuellement désespérément chacun de leur côté, séparés, jusqu'au bout, comme on le ferait à leur place ! Mettons-nous y justement pour bien comprendre, impossible de tenter de le faire autrement ! Ces derniers en plus pour couronner le tout et parfaire l'horreur qui n'a pas de limite, n'ont dans la majorité des cas, tout bonnement même pas droit à la vie avec un sort sans la moindre pitié même à leur jeune âge ! On oublie un peu facilement que pour renouveler son cycle de production laitière, la vache doit donner naissance, une fois par an, à un veau et que devient ce dernier mystérieusement disparu ?! Sans tomber dans le "pathos" il faut le savoir, peu de gens sont malheureusement pas conscients de ce vrai scandale, un de plus..Comment peut-on prétendre aimer les (ses) bêtes quand on les éléve dès la naissance avec un tel traitement sans compassion totalement et impardonnablement inadmissible quelque soient les circonstances ou arguments qu'on peut donner, sous le seul prétexte de rendement, n'est-ce pas la porte ouverte à tous les abus imaginables..Il faut vraiment être dépourvu même partiellement de coeur pour faire des choses pareilles, atteindre un tel niveau d'indifférence (même caché), de soit disant habitude, en un mot : de cruauté ! Celles-ci donnant par la force des choses sans réserve toute leur vie se voient ainsi remercier en fin de compte, quelle comble de l'ironie et de la cruauté !! En définitive donc, viande ou sous produits (laitiers) seuls, la finalité est malheureusement souvent la même pour eux, toujours les mêmes suppliciés ! Au vu de tout ceci, la seule logique, conclusion, comportement totalement respectueux reste bien le végétalisme/veganisme, non ?! Et ce, sans éventuel étiquettage inutile de certains habituels affreux mots formatés bien connus que trop abusivement répétés, finissant toujours en "isme" prononcés toujours par les mêmes qui ne comprennent, ou plutôt pour être plus exact, ne veulent pas vraiment essayer de comprendre grand chose à grand chose..préférant rester à l'étape de la surface et superficialité des choses qui leur suffit pour le moment..Afin d'être suffisamment clair, dans un monde plus idéal, hors le côté particulièrement indigeste des laitages (brebis, chèvre, jument le sont quand même moins que celui de vache), si encore à la limite on se contentait de ces produits avec des bêtes dans de bonnes conditions d'élevage libre espace, avec une fin de vie non écourtée après tout en justes remerciements de leurs bons et loyaux services, cela poserait beaucoup moins de problèmes...Le problème c'est que c'est loin d'être le cas dans la réalité actuelle, mis à part avec les vrais petits producteurs de bons fromages/yaourts/oeufs artisanaux comme autrefois qui ne font pas dans la viande et toutes ses consèquences désastreuses !

Sous-pages :

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site